Changement de patron chez Nokia, pour faire mieux dans la 5G

Changement de patron chez Nokia, pour faire mieux dans la 5G

Pour rattraper son retard sur le marché en plein développement de la 5G face aux concurrents Ericsson et Huawei, l’équipementier réseau Nokia va changer de patron. Rajeev Suri passera en effet prochainement le relais à Pekka Lundmark.

Si Nokia participe bel et bien au déploiement de la 5G, il apparaît en retard face à ses concurrents Ericsson et Chinois. Le géant finlandais a en effet signé 68 contrats 5G, avec les opérateurs français Free et Orange notamment, contre 81 et 91 contrats respectivement pour les groupes suédois et chinois.

Nokia a par ailleurs mobilisé beaucoup d’énergie en interne pour l’intégration d’Alcatel-Lucent, racheté il y a quelques années. Pendant ce temps-ci, les concurrents renforçaient leur présence, comme Huawei qui a ouvert sa première usine d’équipements réseau en France et Ericsson qui a ouvert son premier centre R&D en France.

Nokia a enfin annoncé en octobre 2019 des prévisions en baisse pour les deux années à venir et indiqué qu’il ne verserait pas de dividendes pour assurer les investissements dans la 5G, voyant son titre en Bourse sévèrement sanctionné par les actionnaires.

Changement de patron pour Nokia

C’est dans ce contexte compliqué que le patron Rajeev Suri a annoncé sa démission, ce lundi. Âgé de 52 ans, il avait rejoint Nokia en 1995 et était à sa tête depuis 2014. En septembre 2020, il passera ainsi le relais à Pekka Lundmark, actuel patron de Fortum, société spécialisée dans les énergies propres.

Âgé de 57 ans, le successeur a déjà fait un passage chez Nokia, occupant en effet plusieurs postes entre 1990 et 2000, dont celui de vice-président de la stratégie de la division Nokia Networks. La nouvelle a été plutôt bien accueillie par les actionnaires, avec un titre Nokia en progression de 4,2 % à la Bourse.

Source : Les Echos