Malgré son accord avec Nokia, Free a bien demandé à travailler avec Huawei pour la 5G

Malgré son accord avec Nokia, Free a bien demandé à travailler avec Huawei pour la 5G

Alors que les premières autorisations (ou refus) de l’Anssi concernant l’utilisation d’équipement Huawei pour le déploiement de la 5G sont attendus ce mois-ci, Huawei annonce que trois opérateurs français, dont Free ont effectué une demande d’utilisation de ses équipements.

C’est le noeud du dossier pour le déploiement de la 5G en France : les opérateurs seront ils autorisés à utiliser les équipements du fabricant chinois en France ? On sait déjà qu’Orange a annoncé faire équipe avec Ericsson et Nokia, et Free a également annoncé son partenariat avec Nokia en septembre dernier, mais dans une interview pour les Echos, Linda Han, vice-présidente des affaires publiques chargée de la France, a annoncé qu’Iliad avait également fait une demande pour utiliser ses équipements.

Le fabricant a déjà tenté de montrer patte blanche à l’Union européenne, en annonçant que ses équipements 5G utilisés sur le territoire seraient conçus en Europe. Mais pour la France, aucun engagement n’a été annoncé. Si le Gouvernement n’a pas fait barrage au fabricant, malgré les suspicions d’espionnages pesant sur lui, il ne l’accueille pas à bras ouverts non plus. Chaque opérateur doit soumettre une demande pour utiliser des équipements 5G et l’Anssi doit ainsi les valider, avec des premiers refus ou autorisations attendus en février. Et trois opérateurs ont déjà demandé à travailler avec Huawei concernant le déploiement de la 5G.

SFR et Bouygues Telecom veulent ainsi rempiler avec la firme de Shenzhen , puisqu’ils sont déjà en collaboration avec Huawei pour la 4G cela n’est pas vraiment une surprise. Cependant, on apprend également de la bouche de Huawei qu’Iliad a déposé une demande d’autorisation pour les équipements 5G de Huawei. Une annonce surprenante, la maison-mère de Free ayant annoncé son partenariat avec Nokia l’année dernière pour le déploiement de la nouvelle génération de réseau mobile. Le fabricant chinois travaille déjà avec Eire, l’opérateur irlandais d’Iliad et Xavier Niel, pour le déploiement de sa 5G.

Il reste à connaître la teneur de cette demande, s’il s’agit d’équipements de tests par exemple ou s’il est prévu d’utiliser ces équipements pour certaines zones précises. Dans une interview, Thomas Reynaud avait expliqué que Free souhaitait avoir la possibilité de travailler avec Huawei pour la 5G, il semble donc que l’opérateur ait pris les devants. A voir si le projet recevra l’aval de l’Anssi ou non.

A ce sujet, Huawei se dit confiant. “Je ne doute pas que nous aurons les autorisations de l’Anssi“. Pour Linda Han, “Exclure Huawei de la 5G […] nuirait aux intérêts de toute l’industrie française, des opératerus télécoms et des consommateurs français. […] La France ne fera pas ce choix là.“. Affaire à suivre…