Free signe un accord stratégique avec Nokia sur la 5G

Free signe un accord stratégique avec Nokia sur la 5G

Partenaires depuis 2010 pour le déploiement de la 3G/4G, Iliad et Nokia rempilent pour la 5G.

A l’heure où la cinquième génération de téléphonie mobile approche à grands pas puisque le lancement des premières offres commerciales est attendu en 2020 dans l’hexagone, Iliad annonce ce matin un accord stratégique avec Nokia, 1er équipementier européen, pour le déploiement de son réseau 5G en France mais aussi en Italie. "La 5G permettra à Iliad de connecter davantage d’abonnés, d’accompagner la très grande croissance des usages, et de répondre aux besoins des entreprises dans le cadre du lancement prochain de son activité B2B en France", précise un communiqué. Free dispose d’un réseau mobile de dernière génération sur l’ensemble du territoire et le rappelle une nouvelle fois : "grâce à la densification constante de son réseau et au fibrage quasi-systématique des sites mobiles", il est prêt pour la 5G dès la mise à disposition des nouvelles fréquences. Par conséquent, pas d’antennes Huawei pour Free dont le choix s’est porté sur "la technologie européenne" et "l’indépendance stratégique".

Ce nouvel accord n’est pas une surprise puisque Iliad et Nokia entretiennent un partenariat depuis 10 ans. En 2017, Free a d’ailleurs testé la 5G du géant finlandais au cours du quatrième « Smart Campus Event » organisé sur le site Nokia de Nozay. L’opérateur de Xavier Niel a alors pu se rendre compte du comportement de la 5G en live sur la fréquence 3,5GHz à travers notamment des démonstrations techniques comme l’utilisation de la réalité virtuelle à 360 degrés, une présentation de l’industrie 4.0 et de la 5G embarquée dans les voitures autonomes. 

S’agissant de l’objectif de Free sur cette technologie, Xavier Niel a déclaré en mai dernier son intention de reproduire le même schéma que pour la fibre où il arrive à prendre des parts de marché en pratiquant des tarifs compétitifs avec un réseau de bonne qualité. Le fondateur de Free l’assure, celui-ci aura "un réseau parfait" et il devra être capable de "se différencier et vendre des offres meilleures" pour regagner des parts de marcher grâce à la 5G.