Face à l’arrivée d’une antenne Free, les riverains ont pris le relais

Face à l’arrivée d’une antenne Free, les riverains ont pris le relais

Des riverains prennent les choses en main, suite à l’abandon du combat par la mairie. Pas question de voir l’antenne-relais prévue par Free à proximité de leurs habitations.

Nous rapportions, il y a un an, l’opposition de la commune des Taillades, dans le département du Vaucluse, face aux plans de Free concernant l’installation d’une antenne. Après avoir tenté de proposer plusieurs emplacements loin des habitations, en vain, et été attaquée par l’opérateur, qui soulignait la nécessité d’améliorer la couverture réseau dans l’intérêt des utilisateurs, la mairie avait fini par abandonner le combat. Free avait, de son côté, négocié un terrain privé moyennant un loyer.

Les riverains forment un collectif et prennent le relais

Des riverains du quartier Bel Air ont alors formé un collectif et pris le relais pour empêcher l’installation d’une antenne-relais qu’il estime trop près des habitations. Ils ont ainsi embauché un avocat, afin de défendre leur cause devant la justice. L’audience s’est déroulée ce mardi 18 février, au tribunal administratif de Nîmes. Au cours de celle-ci, l’avocat engagé par le collectif a “préféré surtout jouer sur un vice de forme dans le dossier d’installation de cette antenne-relais”, comme l’indiquent nos confrères de France Bleu. Il s’agissait en fait d’éviter l’argument de l’exposition aux ondes avancé par les riverains, mais faisant rarement mouche auprès des juges, en raison de l’absence d’études scientifiques confirmant leur nocivité. 

Source : France Bleu