Univers Freebox a testé le Xiaomi Mi Note 10, un smartphone misant à fond sur la photo et l’autonomie

Univers Freebox a testé le Xiaomi Mi Note 10, un smartphone misant à fond sur la photo et l’autonomie

Univers Freebox a pu tester le Xiaomi Mi Note 10, premier smartphone équipé d’un capteur photo 108 Mégapixels. Il promet également une solide autonomie. Le tout sous la barre des 600 euros. Voici nos impressions après plusieurs jours en sa compagnie.

Avant de passer à ce test, voici un rappel des principales caractéristiques du Xiaomi Mi Note 10 qui nous a été prêté par la marque et que l’on trouve à 549,90 euros avec 6 Go de RAM et 128 Go de stockage :

 


La fiche technique du Xiaomi Mi Note 10


-    Processeur : octa-core jusqu’à 2,2 GHz (chipset Qualcomm Snapdragon 730G)

-   Mémoire vive : 6 Go


-   Écran : dalle AMOLED 6,47 pouces avec une définition Full HD+ (2 340 x 1 080 pixels)

-   Audio : son produit par un haut-parleur dans la tranche inférieure

-   Stockage : 128 Go (non extensible)


-   Compatibilité 4G : support des bandes
B1/B2/B3/B4/B5/B7/B8/B18/B19/B20/B26/B28 

-   Deux logements Nano-SIM dans un tiroir de la tranche droite


-   Quintuple capteur photo au dos : 108 + 12 + 20 + 5 + 2 Mégapixels (principal + zoom 2x + ultra grand-angle 117 degrés + zoom 5x + macrophotographie)

-   Capteur photo à l’avant : 32 Mégapixels (dans une encoche goutte d’eau)


-   Prise casque 3,5 millimètres : oui (tranche inférieure)

-   Connectique de charge : port USB-C (tranche inférieure)

-   Connectivité Bluetooth : version 5.0

-   Support NFC : oui


-   Batterie : 5 260 mAh (non amovible)

-   Recharge de la batterie : en filaire avec le bloc 30 Watts fourni


-    Système d’exploitation : MIUI 11 avec une base Android 9.0 Pie

-    Patchs de sécurité au moment du test : octobre 2019


-   Solutions de déverrouillage : lecteur d’empreintes sous l’écran ou reconnaissance faciale avec le capteur photo frontal 


 

Un smartphone beau, mais salissant, épais et lourd

 

La finition de ce Xiaomi Mi Note 10 apparaît vraiment qualitative. L’écran débordant sur les tranches, le dos en verre et l’assemblage donnent vraiment une impression de haut de gamme.

En main, ça n’est pas parfait, par contre. Il y a tout d’abord ce bloc photo arrière assez protubérant et aux arrêtes assez nettes. Comme sur le Redmi Note 8T testé précédemment, la coque de protection fournie atténue la sensation un peu désagréable. Autre point moins glorieux si vous êtes maniaque : ce dos qui accroche vraiment bien les poussières et les traces de doigt.

 

Enfin, le smartphone se révèle épais et assez lourd. La grosse batterie à bord, à propos de laquelle nous reviendrons plus tard, explique cela.

 

Un bel écran, mais un son un peu décevant

 

L’écran AMOLED du Xiaomi Mi Note 10 offre de belles couleurs et une bonne luminosité pour l’usage en extérieur. À propos de luminosité, pensez d’ailleurs à désactiver la luminosité automatique, qui a tendance à baisser la luminosité quand ça n’est pas pertinent. En parlant de réglages, notez qu’il est possible de régler la chaleur d’affichage dans les paramètres.

Concernant l’encoche goutte d’eau qui surplombe l’écran, elle n’a jamais été gênante. Au pire des cas, on peut choisir de la masquer en allant dans les paramètres. Mais ça n’est pas forcément plus esthétique.

Côté son, c’est plutôt propre, mais pas stéréo, le son venant seulement de la tranche inférieure. D’ailleurs, le positionnement du haut-parleur à gauche de la tranche inférieure n’apparaît pas très judicieux. En mode vidéo ou jeu, sa grille se retrouve en effet facilement obstruée par le doigt. Du coup, plus de son… Nous avons ainsi inversé le mode paysage, avec l’encoche à droite, au lieu de l’encoche à gauche. Notez enfin la présence du mini-jack.

 

 

Un smartphone polyvalent en photo

 

C’est le gros argument du Xiaomi Mi Note 10. Le constructeur l’a en effet doté de cinq modules au dos, dont un de 108 Mégapixels. Concrètement, cela lui assure une grande polyvalence. Un mode nuit, certes perfectible, permettra de gérer les basses luminosités. Globalement, le résultat se montre très satisfaisant.

Pensez par ailleurs à désactiver le filigrane qui était activé par défaut dans notre cas. Il faut chercher l’option dans les paramètres de l’application photo (“Paramètres/Watermark”).

Ci-dessous, une photo, puis ses versions ultra grand-angle, zoomée 2x et zoomée 5x (alors qu’il faisait très moche) :

D’autres photos en extérieur, de jour :

Une photo de nuit, puis sa version corrigée par le mode dédié :

Une autre photo prise le soir en extérieur, sans correction par le mode nuit :

Un exemple de selfie pris en intérieur, dans une salle plutôt sombre :

 

De la 4G avec des débits confortables et un support de la B28

 

Aucun souci particulier lors des séances de surf et des téléchargements, que ce soit en Wi-Fi ou en 4G. Voici les débits que nous avons généralement obtenu en extérieur, en étant sur le réseau 4G de Free Mobile :

 

Un exemple de débit obtenu depuis la salle de rédaction :

Chose notable si vous êtes abonné chez Free Mobile, la 4G 700 MHZ (B28) est supportée.

 

Le multimédia est une formalité

 

Le Xiaomi Mi Note 10 nous a toujours offert une expérience fluide et sans chauffe désagréable, y compris en multimédia. Nos parties d’Asphalt 9 et de Call of Duty Mobile se traduisaient par une bonne réactivité, de bons niveaux de graphismes et une bonne fluidité. Pour le fun, nous avons même ressorti le bon vieux Angry Birds, à l’occasion des dix ans de la licence.

Pour les amateurs de benchmarks ensuite, Disk Speed nous indiquait 186 Mo/s en écriture et 397 Mo/s en lecture pour la mémoire de stockage interne, tandis qu’AnTuTu positionnait notre smartphone entre un Samsung Galaxy S9 et un Huawei P20 Pro, deux haut de gamme de 2018. AnTuTu nous indiquait aussi la proximité avec l’Opoo Reno2 que nous avons récemment testé. Rien de surprenant, puisqu’il embarque le même chipset Snapdragon 730G.

 

 

Un smartphone vraiment endurant et gâté d’une charge très rapide

 

Autre atout après la photo : l’autonomie. Le Xiaomi Mi Note 10 embarque en effet une batterie 5 260 mAh. Ce n’est pas autant qu’un Asus Zenfone 6 équipé d’une batterie 6 000 mAh, mais bien plus que la moyenne dans les smartphones. Concrètement, tenir les 2 jours se fait sans problème. Les moins scotchés à leur écran pourront envisager d’arriver à 3 jours. En tout cas, la journée était une formalité.

 

Ci-dessous, deux exemples d’utilisation :

(1er cas) Départ à 16h12 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 14h02 avec 20 %

-  1 heure et 35 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  20 minutes de YouTube avec le son du smartphone

-  2 heures de streaming audio en 4G avec les écouteurs Bluetooth

-  Consultation et alertes Twitter

-  Alerte Gmail

-  SMS

-  Surf sur Internet

-  Photos

-  17 mises à jour d’applications, dont une pesant 700 Mo

-  Tests de débits

 

(2e cas) Départ à 23h03 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 17h36 avec 35 %

-  2 heures de streaming audio avec des écouteurs filaires

-  50 minutes de YouTube avec le casque Bluetooth

-  5 minutes de YouTube avec le son du smartphone

-  2 heures et 5 minutes de streaming audio avec le casque Bluetooth

-  20 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  Consultation et alertes Twitter

-  Alerte Gmail

-  SMS

-  Surf sur Internet

-  Photos

-  Téléchargements d’applications, dont 2 gros jeux

-  Mises à jour d’une quarantaine d’applications

-  Mise à jour du système

-  Manipulations et captures d’écran

-  Benchmarks

-  Tests de débits

 

Pour faire le plein, le constructeur a prévu une charge très rapide. Dans la boîte, on trouve en effet un bloc 30 Watts. De quoi faire le plein en un laps de temps très acceptable, mais également envisager une charge express avant de prendre la route.

Ci-dessous, deux suivis de charge :

(1er cas)

-  20h48 : 31 %

-  20h53 : 36 %

-  20h58 : 45 %

-  21h03 : 56 %

-  21h08 : 64 %

-  21h13 : 73 %

-  21h18 : 80 %

-  21h23 : 87 %

-  21h28 : 93 %

-  21h33 : 97 %

-  21h38 : 100 %

 

(2e cas)

-  14h02 : 20 %

-  14h10 : 34 %

-  14h16 : 45 %

-  14h24 : 57 %

-  14h32 : 72 %

-  14h41 : 85 %

-  14h51 : 96 %

-  15h01 : 100 %

 

L’interface MIUI avec ses bonnes idées

 

La ROM MIUI 11 du Xiaomi Note 10 repose sur le système Android 9.0 alias Pie.

 

Elle propose des fonctionnalités pratiques, dont :

-  Le mode nuit pour ne pas déranger le voisin de chambre

-  Le mode à une main avec plusieurs diagonales

-  L’écran scindé pour afficher deux applications en même temps

-  Le second espace pour mettre ses données à l’abri

-  L’accélérateur de jeux pour optimiser les performances de ses jeux et éviter les perturbations durant une session

 

 

Quelques applications sont pré-installées dans le cadre de partenariats commerciaux, dont Facebook, Netflix, AliExpress et GlocalMe Connect. On peut facilement les désinstaller.

Terminons sur la sécurité. Durant nos tests, nous avions les patchs d’octobre 2019. Pas les derniers donc, mais pas les plus vieux non plus. Il faudra attendre une future mise à jour pour les voir évoluer.

Quant aux deux solutions de déverrouillage, à savoir le lecteur d’empreintes sous l’écran ou la reconnaissance faciale, rien à signaler. Les deux sont efficaces et rapides. On prend vite goût à la seconde, lorsque l’option réveiller le smartphone en le soulevant est activée.

 


VERDICT

Le Xiaomi Mi Note 10 n’est pas parfait en tout point, mais tient de la belle proposition au regard des 549 euros demandés. Il offre un bel écran, de bonnes performances en multimédia, une grande polyvalence en photo (et de beaux clichés) et une bonne autonomie (avec la charge rapide qui va bien). Si le son n’est pas stéréo, il reste agréable à écouter. Chose aussi notable en parlant d’audio, on a le mini-jack. La charge sans-fil n’est pas au programme, mais cela reste acceptable sur ce segment tarifaire. Surtout avec la charge filaire efficace proposée.

En fait, les seuls vrais reproches que l’on pourrait faire au Xiaomi Mi Note 10, c’est son gabarit et son poids. Mais c’est la contrepartie d’une bonne autonomie et d’un bloc photo performant et polyvalent.