Univers Freebox a testé le Galaxy Note10 disponible chez Free Mobile, un smartphone haut de gamme compact

Univers Freebox a testé le Galaxy Note10 disponible chez Free Mobile, un smartphone haut de gamme compact

Après vous avoir présenté le test du smartphone Galaxy Note10+, Univers Freebox vous propose aujourd’hui celui du modèle standard, le Galaxy Note10 également disponible dans la boutique en ligne de Free Mobile.

Cette année, Samsung a décliné son smartphone Galaxy Note en deux formats. Précédemment, Univers Freebox vous a présenté le test du plus grand modèle, le Galaxy Note10+ de 6,8 pouces. Voici à présent celui du modèle standard, le Galaxy Note10 avec un écran 6,3 pouces.

Avant de passer à ce test réalisé à partir d’un smartphone prêté par la marque, voici un rappel des principales caractéristiques du Galaxy Note10 disponible à 959 euros chez Free Mobile.


 La fiche technique


-   Processeur : octa-core jusqu’à 2,7 GHz (chipset Exynos 9825)

-   Mémoire vive : 8 Go


-   Écran : dalle AMOLED 6,3 pouces offrant une définition 2 280 x 1 080 pixels

-   Audio : rendu stéréo

-   Stockage : 256 Go (non extensible par MicroSD)


-   Compatibilité 4G : support des bandes B1/B2/B3/B4/B5/B7/B8/B12/
B13/B17/B18/B19/B20/B25/B26/B28/B32/B66

-   Gestion dual-SIM : oui, grâce à deux emplacements Nano-SIM
dans un tiroir de la tranche supérieure


-   Capteurs photo au dos : 12 + 12 + 16 Mégapixels
(principal + zoom optique 2x + ultra grand-angle)

-   Capteur photo à l’avant : 10 Mégapixels (dans un poinçon)


-    Prise casque 3,5 millimètres : non (il faut passer par le port USB-C)

-    Connectique de charge : port USB-C (tranche inférieure)

-   Connectivité Bluetooth : version 5.0

-   Support NFC : oui


-   Batterie : 3 500 mah (non amovible) rechargeable en filaire avec le bloc 25 Watts fourni
ou en sans-fil (chargeurs Qi) ; possibilité de charge sans-fil inversée


-   Système d’exploitation : Android Pie avec l’interface One UI


-   Solutions de déverrouillage : lecteur d’empreintes sous l’écran
ou reconnaissance faciale avec le capteur photo frontal


Un smartphone compact

Sans être pro-Samsung, il faut bien reconnaître que le Galaxy Note10 est un smartphone élégant. Il le sera juste peut-être moins en fin de journée, avec les traces de doigts que la coque brillant accroche particulièrement bien.

En main, le Galaxy Note10 offre la même sensation de qualité que le Galaxy Note10+, mais dans un format plus compact. Un bonheur pour ceux qui n’ont pas de grandes paluches, surtout avec la finesse et les tranches arrondies qui participent à la bonne préhension.

Un bel écran et un son agréable à écouter

L’écran offre de belles couleurs grâce à la dalle AMOLED, mais également une belle définition et une belle luminosité, notamment pour l’usage en extérieur.

Notez qu’il sera possible de régler le ton (vif ou naturel) depuis les paramètres.

Quid du poinçon permettant d’accueillir le capteur photo frontal ? Eh bien, comme sur le Galaxy Note10+, il est assez discret pour se faire vite oublier. Malgré des heures de vidéo ou de jeu, nous n’y avons jamais prêté attention.

En ce qui concerne le son, il est plutôt bon. Clair, puissant et gâté d’un début de basses, il conviendra à la plupart des usages, musique, vidéo comme jeu Un petit Billy Jean n’est pas désagréable à écouter sur ce Note10. Bien évidemment, on parle d’un son de smartphone, et cela ne vaut pas une enceinte externe.

Toujours côté audio, si le Galaxy Note10 ne propose pas le mini-jack, il s’accompagne d’écouteurs USB-C de très bonne facture signés AKG. Ceux-ci profitent d’un câble tressé et s’en sortent vraiment bien pour la restitution des sons graves.

De belles photos 

Hormis le quatrième capteur au dos de type TOF (Time of Flight), le Galaxy Note10 reprend la configuration photo du Galaxy Note10+ qui nous avait déjà convaincus en photo. Nous avons ainsi à nouveau obtenu de très bons clichés, de jour comme de nuit.

Ci-dessous, un cliché en version normale, puis en version ultra grand-angle, en extérieur :

D’autres photos de jour en extérieur :

Un mode portrait en intérieur :

Un selfie avec deux personnes en intérieur :

Une photo de nuit en mode classique, puis avec sa version corrigée par le mode dédié qui offre plus de détails, mais manque finalement de naturel par rapport à l’originale :

Des photos lors d’un concert sous chapiteau, aux NJP 2019, où ça devient un peu plus compliqué avec les jeux de lumière, les fumigènes et les personnes en mouvement :

Une 4G rapide et le support de la B28

Nous avons testé le Galaxy Note10 dans des zones plus ou moins bien couvertes en 4G, avec un surf et des téléchargements s’avérant confortables.

Ci-dessous, les débits obtenus depuis une zone résidentielle assez dense et depuis la salle de rédaction :

 

Puis les débits que nous avons réussi à obtenir en extérieur :

 

 Le Galaxy Note10 supporte la 4G 700 MHz (B28) et s’annonce compatible QAM 256. Un bon point pour les abonnés Free Mobile.

De grosses performances

En tant que fleuron de Samsung, le Galaxy Note10 profite d’un chipset haut de gamme et d’une bonne quantité de mémoire vive. Sans surprise, tout est fluide et les gros jeux comme Asphalt 9 ou Call of Duty Mobile tournent de manière fluide avec les graphismes à fond.

Une chauffe se fait sentir dans la moitié supérieure du dos après une bonne session de jeu, mais pas au point de devenir désagréable.

Côtés benchmarks, AnTuTu montre le Galaxy Note10 dans le Top 10, tandis que Disk Speed indique 523 Mo/s en écriture et 1 Go/s en lecture pour la mémoire interne. Le Galaxy Note10 en a clairement sous le pied.

 

Une autonomie decevante, mais une charge rapide

Passons maintenant à l’autonomie, que nous avons trouvé assez décevante. Elle vous permettra de tenir la journée, mais pas d’espérer tenir les deux jours dans le cadre d’usage non restrictif.

Ci-dessous, deux exemples d’utilisation :

(1er cas) : Départ à 21h52 avec 100 % et arrivée le lendemain à 21h46 avec 22 %

-  Deux mises à jour successives ayant permis d’avoir les patchs de septembre puis d’octobre

-  Deux gros téléchargements

-  Mises à jour des applications

-  40 minutes de YouTube avec le haut-parleur

-  35 minutes de streaming audio avec les écouteurs filaires

-  5 minutes de YouTube avec envoi vers la Freebox et affichage sur le téléviseur

-  Photos

-  Twitter

-  Surf sur Internet

-  Manipulations et captures

-  Tests de débits

-  Benchmarks

(2e cas) : Départ à 23h40 avec 100 % et arrivée le lendemain 22h55 avec 16 %

-  50 minutes de jeu avec le haut-parleur

-  45 minutes de Netflix avec le haut-parleur

-  20 minutes de YouTube avec les écouteurs

-  2 heures et 5 minutes de streaming audio avec l’enceinte Bluetooth

-  Photos

-  Twitter

-  Surf sur Internet

Fort heureusement, le Galaxy Note10 s’accompagne d’un chargeur 25 Watts qui permet de récupérer rapidement de la batterie.

Ci-dessous, deux exemples de suivi de charge :

(1er cas) :

-  21h47 : 22 %

-  21h52 : 30 %

-  21h57 : 38 %

-  22h02 : 45 %

-  22h07 : 53 %

-  22h12 : 60 %

-  22h17 : 66 %

-  22h22 : 71 %

-  23h32 : 83 %

-  22h42 : 90 %

-  22h57 : 100 %

(2er cas) :

-  22h55 : 16 %

-  23h00 : 25 %

-  23h05 : 33 %

-  23h19 : 56 %

-  23h43 : 87 %

-  00h05 : 100 %

Toujours à propos de la charge, le Galaxy Note10 propose la charge-sans-fil, ce qui nous permis de le charger sur le Player de Freebox Delta, mais aussi de la charge-sans-fil inversée, ce lui permet de partager sa batterie avec un autre smartphone. Son grand-frère le Galaxy Note10+, par exemple.

Android avec les bonnes idées de l’interface One UI

Le Galaxy Note10+ s’accompagne du système Android 9.0 Pie coiffé de l’interface One UI.

 

 

Claire et complète, elle propose quelques fonctions pratiques comme le mode nuit, le volet latéral donnant accès aux applications favorites ou encore le mode d’emploi intégré.

 

Du côté des applications préinstallées dans le cadre de partenariats, certaines peuvent être supprimées comme Spotify. Avec d’autres comme Netflix ou Facebook, on pourra seulement retirer le raccourci.

 

Difficile de faire l’impasse sur le stylet S Pen, même quand on n’en a pas forcément l’utilité. C’est un attribut de la série Galaxy Note et il peut se montrer très pratique. Le S Pen peut servir à la prise de note manuscrite ou à la retouche des photos. Ceux ayant de gros doigts pourront l’apprécier pour la navigation dans l’interface ou l’écriture d’un message.

Mais avec sa connectivité Bluetooth, le stylet S Pen permet d’autres choses. Nous avons ainsi pu piloter la lecture vidéo dans YouTube (navigation dans une liste de vidéos et réglage du son) sur le smartphone, mais également avec une diffusion sur le téléviseur via la Freebox Delta. Le stylet devient alors une télécommande Bluetooth. Nous pouvions aussi naviguer dans les modes de l’application Photo, basculer entre les capteurs avant et arrière et déclencher la capture. Le tout à distance.

Terminons sur le volet sécurité. Durant nos tests, nous avons eu droit aux patchs du mois de septembre 2019 et dans la foulée à ceux du mois d’octobre (d’ailleurs arrivés entre temps sur le Galaxy Note10+ que nous avons toujours à la rédaction).

 

Les deux solutions de sécurisation, à savoir le lecteur d’empreintes digitales sous l’écran ou la reconnaissance faciale avec le capteur photo avant, sont très rapides et efficaces.

VERDICT : le Galaxy Note10, c’est le Galaxy Note10+, mais en plus petit, avec son gabarit assez standard, et en moins cher, avec un prix moins élevé (959 euros face à 1 109 euros) pour une configuration tout aussi haut de gamme. On retrouve ainsi le design soigné, le bel écran, le son puissant et stéréo, les excellentes photos, les bons débits en 4G, la charge rapide en filaire, la charge sans-fil inversée pour dépanner un ami à sec et le stylet pouvant faire office de télécommande. Appréciable également : les écouteurs en USB-C de bonne facture. L’autonomie n’est pas son point fort, en revanche. Sauf à se restreindre, elle permet une journée d’utilisation, mais guère plus.