Le gouvernement annonce un nouveau plan pour rendre les appels téléphoniques plus accessibles

Le gouvernement annonce un nouveau plan pour rendre les appels téléphoniques plus accessibles

Être malentendant, sourd, sourdaveugle ou même aphasique limite largement les possibilités en terme d’appels téléphonique. Le Gouvernement lancera ainsi plusieurs mesures pour rendre ces appels essentiels plus faciles pour les personnes touchées par le handicap.

Après avoir annoncé se pencher sur le dossier en février dernier, le Gouvernement a reçu un rapport établi par Jérémie Boroy, président du Conseil national consultatif pour les personnes handicapées (CNCPH) et Anthony Colombani, directeur RSE, affaires publiques et communication de Bouygues pour régler la question de l’accessibilité des services téléphoniques. Cette dernière a fait l’objet d’une loi votée le 7 octobre 2016, poussant notamment les opérateurs et les grandes entreprises à fournir un service adapté aux personnes sourdes, sourdaveugles et aphasiques entre autres, mais force est de constater que “l’accessibilité téléphonique n’est effectivement pas appréhendée de manière homogène entre les différents services publics et privés concernés“.

Le gouvernement, en les personnes de Amélie de Montchalin, ministre de la transformation et de la fonction publiques, Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, et Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électronique, annoncent la mise en œuvre d’une solution universelle de l’accessibilité téléphonique à l’horizon 2024. La solution doit permettre aux personnes concernées de pouvoir appeler et recevoir des appels, sans distinction d’interlocuteur, grâce à une interprétation en direct en langue des signes françaises, en langage parlé complété ou encore grâce à une transcription texte. Le choix sera laissé aux personnes ayant besoin d’un tel service de la solution qu’elles voudront utiliser, sous réserve du respect d’un cahier des charges précis : Orange, SFR et Bouygues Telecom proposent déjà 3h d’appels par mois avec Roger Voice et Free pour sa part a développé sa propre application nommée Relais Téléphonique, récemment mise à jour.

Plusieurs actions en complément

Les ministres ont également annoncé plusieurs mesures suite au rapport, pour améliorer la situation déjà existante. Parmi lesquelles l’élaboration d’un annuaire des services publics et privés d’ores et déjà accessibles pour simplifier les parcours d’appel des utilisateurs. Comme demandé par la Fédération Française des télécoms, l’emploi dans le secteur sera également encouragé avec la publication d’un “plan métiers” de l’accessibilité téléphonique en avril prochain.

Le Gouvernement prévoit également de renforcer la responsabilité des grandes entreprises, avec notamment la publication de la liste de celles ne respectant pas l’obligation d’accessibilité, pouvant aller jusqu’à des sanctions directes. Il annonce également le lancement d’une première étape de développement d’une solution adaptée aux personnes aphasiques (touchées par une lésion cérébrale ayant impacté l’usage du langage), opérationnelle en 2023. Les ministres veulent également trouver, à brève échéance, un accord avec les opérateurs du centre relais téléphonique permettant de garantir la prise en charge des appels à destination des services publics qui ne seraient pas déjà mis en conformité en proposant une solution d’accessibilité.