Free ne relance toujours pas la machine sur le fixe malgré un record sur la fibre et s’en prend à BFM TV

Free ne relance toujours pas la machine sur le fixe malgré un record sur la fibre et s’en prend à BFM TV

Si Free a pris les devants il y a quelques jours en annonçant sa place de premier recruteur sur la fibre au deuxième trimestre, l’opérateur continue de perdre des abonnés sur le fixe et s’en explique.

"Plus de 320 000 abonnés recrutés sur le semestre dont 172 000 sur le seul 2ème trimestre", Free est bien 1er recruteur net sur la Fibre sur la période, devant Orange, se félicite t-il une nouvelle fois ce matin lors de la publication de ses résultats semestriels. Le FAI l’assure, il dépassera son objectif de 500 000 nouveaux abonnés sur l’année. Ainsi, la base d’abonnés FTTH de l’opérateur s’établit à 1,3 million d’abonnés à fin juin, soit une hausse d’un tiers en 6 mois. Malgré ces performances notables, le tableau s’assombrit sur le fixe où Free n’arrive toujours pas à relancer la machine, mais se stabilise. 

Sur ce segment, l’opérateur de Xavier Niel a vu partir 15 000 abonnés au deuxième trimestre soit un recul de 31 000 clients sur le 1er semestre 2019, des pertes concentrées sur les forfaits fixes sous promotion agressive. C’est le sixième trimestre consécutif où les voyants sont dans le rouge commercialement sur ce segment. Si la Freebox Delta n’a pas eu l’effet escompté lors des trois premiers mois de l’année, cette fois Free explique cette nouvelle contre-performance sur le fixe de manière surprenante : " la base d’abonnés sur le fixe a notamment été négativement impactée au cours du 2ème trimestre par la communication massive et critiquable des chaines NextRadioTV (BFM TV)". Depuis de nombreux mois, l’opérateur de Xavier Niel et Altice sont en conflit sur la rémunération des chaînes gratuites du groupe de Patrick Drahi (BFM TV, RMC découverte et Story). Le Directeur Général de Free a d’ailleurs lancé une petite pique en mars dernier à ce propos en déclarant : « Maintenant, vous avez tous pu apprécier sur l’antenne de BFM TV l’objectivité du traitement de cette affaire-là. Je suis sûr qu’en regardant BFM vous continuerez à être informés sur ce dossier et en toute objectivité. » A ce sujet, Free s’est par ailleurs plaint auprès du CSA d’être "maltraité" à l’antenne de BFM TV.

Conséquence de cette fuite d’abonnés persistante, le chiffre d’affaires services fixe est en recul de 1,5% au premier semestre 2019 à 1,312 milliard d’euros. De son côté, le revenu moyen par abonné haut et très haut débit est stable par rapport au premier trimestre, à 32,50 euros, bien qu’en baisse en comparaison du premier semestre 2019 (32,8€) .

Malgré tout, Free l’assure, son plan de transformation déployé en 2018, montre des premiers résultats encourageants sur le semestre."En effet, après un point bas atteint sur l’activité fixe au 4 ème trimestre 2018, la tendance s’est améliorée dès le 1er trimestre 2019, puis davantage au 2ème trimestre, dans un marché mature, concurrentiel et promotionnel. Ces performances démontrent la volonté de Free de recentrer sa stratégie autour d’une montée en valeur progressive de sa base d’abonnés. Cela a été possible grâce notamment à la commercialisation des nouvelles offres, le renforcement de ses canaux de distribution, l’initiation de la politique de fidélisation de ses abonnés, le lancement de produits innovants avec la Freebox Delta et la Freebox One, et en accélérant le rythme des migrations Fibre" , indique l’opérateur ce matin. Mais il faudra faire mieux.