Focus sur l’indice DAS, affiché à côté des smartphones dans la boutique Free Mobile

Focus sur l’indice DAS, affiché à côté des smartphones dans la boutique Free Mobile

Avec le petit dico des technologies utilisées par Free, c’est l’occasion d’approfondir vos connaissances du monde des télécoms et, par extension, des nouvelles technologies. Chaque semaine, un terme expliqué. Aujourd’hui, parlons de l’indice DAS, indiqué à côté des mobiles vendus dans la boutique Free Mobile.

Si vous avez regardé les mobiles vendus par la boutique Free Mobile, vous avez peut-être remarqué une caractéristique DAS. À quoi correspond-elle ?

Le DAS (Débit d’Absorption Spécifique), ou SAR (Specific Absorption Rate) en anglais, correspond à la quantité d’énergie transportée par les ondes électromagnétiques et absorbée par le corps humain, lors de l’utilisation d’un terminal radioélectrique tel qu’un téléphone portable.

Il existe trois types de DAS pour prendre en compte différentes situations : le DAS tête pour les conversations téléphoniques, le DAS tronc pour les moments où le téléphone est rangé dans la veste ou le DAS membre pour les moments où le téléphone est tenu à la main ou glissé dans la poche du pantalon.

Le DAS se mesure en Watt par Kilogramme. En France, la réglementation fixe la limite à 2 W/Kg pour le DAS tête et le DAS tronc. On peut aller jusqu’à 4 W/Kg avec le DAS membre.

L’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) veille au respect de ces limites, en réalisant des tests. Il arrive ainsi que certains smartphones se fassent épingler et nécessitent des mises à jour de la part des constructeurs. Le Nokia 3 avait par exemple un DAS tronc de 2,37 W/Kg, avant d’arriver à 1,64 W/Kg avec une mise à jour et de rentrer dans les clous. Citons aussi les Xiaomi Redmi Note 5 et Xiaomi Mi Mix 2S qui avaient été mesurés avec des DAS respectifs de 2,08 et 2,94 W/Kg.