ANFR : C’est au tour de Nokia d’être épinglé pour émission d’ondes excessive

ANFR : C’est au tour de Nokia d’être épinglé pour émission d’ondes excessive

L’ANFR continue sa mission de vérifier l’émission d’ondes des différents modèles de smartphones. Après avoir mis en demeure Xiaomi, c’est désormais le Finlandais Nokia qui s’est vu obligé de faire une mise à jour d’un de ses modèles. 

Avis aux détenteurs d’un smartphone Nokia 3 : vérifiez vos mises à jours. En effet, le smartphone de Nokia a été épinglé par l’ANFR récemment pour avoir un DAS (débit d’absorption spécifique) "tronc" trop élevé par rapport à la limite qui est fixée à 2W/kg. Le Nokia 3 présentait un DAS de 2.37 W/kg et l’entreprise finlandaise a ainsi été mise en demeure par l’ANFR, qui l’enjoignait à "prendre toutes les mesures appropriées pour mettre fin à la non-conformité constatée sur les équipements actuellement sur le marché ainsi que ceux déjà commercialisés. ".

Nokia a ainsi déployé une mise à jour automatique sur tous ses modèles en circulation, limitant la puissance du terminal afin de faire passer leur DAS en dessous de la limite autorisée. L’autorité a enjoint tous les détenteurs du Nokia 3 à vérifier leur mise à jours, mais atteste cependant de l’efficacité de celle ci en publiant un comparatif entre la nouvelle version et celle antérieure à la mise à jour. 

Si la limite légale en France est fixée à 2W/kg, il est important de rappeler qu’un risque pour la santé n’est avéré qu’en cas d’un DAS supérieur à 100W/kg. Les détenteurs de Nokia 3 peuvent donc être rassurés sur ce point. Le président de l’ANFR a également rappelé précédemment que les cas de smartphones dont le DAS dépassait la limite étaient assez rares, avec environ 10 smartphones incriminés sur 80 testés chaque année .