ANFR : Deux modèles de smartphones Xiaomi épinglés pour émission d’ondes excessive

ANFR : Deux modèles de smartphones Xiaomi épinglés pour émission d’ondes excessive

Le Redmi note 5 et le Mi Mix 2S ont été pointé du doigt par l’ANFR pour leur émission d’onde excessive, ce que le fabricant a réglé avec une mise à jour à effectuer d’urgence. 

Un rappel à l’ordre pour le 4ème fabricant de smartphone mondial qui a du mettre en place une mise à jour pour répondre à la mise en demeure de l’ANFR. En effet, l’autorité française avait fait effectuer des tests par un laboratoire allemand indépendant sur les deux modèles arrivés en France en Avril 2018. 

Les résultats de ces tests ont été sans appels et d’après l’ANFR les modèles avaient un débit d’absorption spécifique (DAS) de plus de 2Watts/kg tant au niveau de la tête qu’au niveau du corps. Le Mi mix 2S est le plus mauvais élève des deux avec un DAS de 2.94W/kg et pour le Redmi Note, c’est un peu mieux avec 2.08W/kg. Ces débits ont été jugés trop élevés par l’ANFR. Cependant, il convient de rappeler qu’un risque pour la santé est avéré à partir d’un DAS de 100W/kg. 

Le Directeur Général de l’ANFR a affirmé qu’il s’agissait d’un cas rare et que sur les 80 tests effectués par l’agence chaque année, environ 10 de ces modèles testés dépassent les 2W/kg, limite fixée par la législation européenne sur toutes les parties du corps, tête comme tronc. La plupart des fabricants cependant ne dépassent pas le Watt par kilos. 

XIaomi a très vite dû réagir et a donc déployé une mise à jour à faire sur tous les modèles concernés. L’occasion pour le fabricant d’affirmer accorder le plus grand soin aux régulations en cours dans chaque pays où ses modèles sont commercialisés. L’ANFR a depuis testé ces smartphones avec la mise à jour et à validé le correctif. 

Source : Le Parisien