Déploiement de la 5G : la France réaffirme sa position, elle ne compte pas écarter Huawei

Déploiement de la 5G : la France réaffirme sa position, elle ne compte pas écarter Huawei

À l’occasion du salon Vivatech qui se déroule en ce moment à Paris, le président Emmanuel Macron a réaffirmé qu’il n’était pas question d’écarter Huawei du déploiement de la 5G en France.

Comme on le sait, les États-Unis ont Huawei en grippe. L’équipementier réseau chinois se retrouve ainsi écarté du déploiement de la 5G au pays de l’Oncle Sam, au prétexte de proximité avec le gouvernement chinoise et de risques d’espionnage, des accusation démenties formellement par l’intéressé. Si le gouvernement Trump a invité les partenaires commerciaux à faire de même, la France a adopté une réponse moins frontale, préférant un contrôle accru sur les équipements utilisés.

Présent au salon Vivatech qui se déroule en ce moment à Paris, Emmanuel Macron a abordé le sujet, rappelant que « La France et l’Europe sont pragmatiques, réalistes » et déclarant qu’il croit « en la coopération et le multilatéralisme ». Le président français déclarait, « notre perspective n’est pas de bloquer Huawei ou toute autre entreprise, c’est de préserver notre sécurité nationale et la souveraineté européenne ». Et d’ajouter : « Mais je pense que déclencher maintenant une guerre technologique ou une guerre commerciale vis-à-vis d’un autre pays n’est pas judicieux ». L’interdiction pure et simple n’est donc pas d’actualité, malgré les demandes des USA en ce sens.

Source : Reuters