Freezone S'inscrire

Polémique autour des équipements Huawei : la France garde l’idée d’un encadrement plus strict pour le déploiement des réseaux

Le gouvernement prépare une seconde version de sa loi visant à encadrer plus strictement le déploiement des réseaux en pleine polémique autour des équipements Huawei.

Alors que les États-Unis invitaient leurs partenaires à boycotter Huawei pour le déploiement de la 5G au motif de risques d’espionnage par la Chine, le gouvernement français avait préféré une réponse moins frontale et opté pour un amendement à la loi Pacte. Ce dernier visait à encadrer plus strictement le déploiement des réseaux, avec l’obligation pour les opérateurs de demander une autorisation au préalable concernant leur choix des équipements. Si le gouvernement avait assuré ne pas viser « un équipementier en particulier » et argumenté sur la nécessité « stratégique » de sécuriser les réseaux, cette volonté d’un encadrement plus strict avait toutefois été jugée prématurée par le Sénat, qui avait ainsi rejeté l’amendement.

D’ici peu, le gouvernement compte revenir à la charge. Un texte sera en effet présenté à l’Assemblée nationale le 3 avril. Comme rapporté par Le Figaro, le gouvernement s’active pour que les opérateurs télécoms aient toutes les cartes en main avant l’été, mais surtout avant le lancement des enchères pour les fréquences 5G prévu à l’autonome. Dans sa nouvelle version, le texte étendra sa portée à davantage d’appareils. La liste exacte sera d’ailleurs publiée plus tard par le gouvernement, après l’adoption de la loi. Toujours selon Le Figaro, « les stations de base et les cœurs de réseaux sont les premiers visés ».

Si les opérateurs accueillent positivement cette transparence avec la publication d’une liste des appareils concernés par l’encadrement, ils sont, comme l’indique l’un d’eux, « en mesure de détecter les risques éventuels présentés par les équipements » qu’ils choisissent. La principale crainte porte sur « une marginalisation de Huawei » et « un appauvrissement de la concurrence dans le domaine » qui pourrait entraîner la hausse des prix.

Source : Le Figaro

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (13)
Afficher les 8 premiers commentaires...
Posté le 26 mars 2019 à 12h36
reno69 a écrit
  Bonjour, actuellement le président Français reçoit bien le président Chinois Xi Jinping à Nice, vont ils seulement parler de l’Airbus et de certains marchés et ne pas parler du problème Huawei alors que le président chinois est en visite chez nous et une fois parti, comme le dit l'article : D’ici peu, le gouvernement compte revenir à la charge. Un texte sera en effet présenté à l’Assemblée nationale le 3 avril.   Ne serait-ce pas là un double langage ... ???  Je n'ai pas la réponse mais cela interpelle ...

Bonjour Reno69, le vrai problème est que notre chère Europe n’a pas été en mesure d'anticiper un tel risque et de créer nos propres équipements européens. D’une nous aurions pu proposer une concurrence tant financière que technologique, de deux nous aurions pu garder notre indépendance pour le déploiement des réseaux. Mais bon prévoir l’avenir n’est pas le point fort de nos politiques et technocrates :/


J-Loo
Envoyer message
 
5744 points
Posté le 26 mars 2019 à 15h14
Gringolitino a écrit
Bonjour Reno69, le vrai problème est que notre chère Europe n’a pas été en mesure d'anticiper un tel risque et de créer nos propres équipements européens. D’une nous aurions pu proposer une concurrence tant financière que technologique, de deux nous aurions pu garder notre indépendance pour le déploiement des réseaux. Mais bon prévoir l’avenir n’est pas le point fort de nos politiques et technocrates :/

Ce qui est étonnant, c'est que même confrontés à ces enjeux technologiques cruciaux, il en existe encore qui pensent qu'on serait mieux culs-nus sans l'Europe, face aux géants américains et chinois..

Posté le 26 mars 2019 à 17h30
J-Loo a écrit
Gringolitino a écrit Bonjour Reno69, le vrai problème est que notre chère Europe n’a pas été en mesure d'anticiper un tel risque et de créer nos propres équipements européens. D’une nous aurions pu proposer une concurrence tant financière que technologique, de deux nous aurions pu garder notre indépendance pour le déploiement des réseaux. Mais bon prévoir l’avenir n’est pas le point fort de nos politiques et technocrates :/ Ce qui est étonnant, c'est que même confrontés à ces enjeux technologiques cruciaux, il en existe encore qui pensent qu'on serait mieux culs-nus sans l'Europe, face aux géants américains et chinois..

Oui, c’est désolant. C’est à se demander si leur cerveau est irrigué :/


reno69
Envoyer message
 
20716 points
Posté le 27 mars 2019 à 02h35
J-Loo a écrit
reno69 a écrit   Bonjour, actuellement le président Français reçoit bien le président Chinois Xi Jinping à Nice, vont ils seulement parler de l’Airbus et de certains marchés et ne pas parler du problème Huawei alors que le président chinois est en visite chez nous et une fois parti, comme le dit l'article : D’ici peu, le gouvernement compte revenir à la charge. Un texte sera en effet présenté à l’Assemblée nationale le 3 avril.   Ne serait-ce pas là un double langage ... ???  Je n'ai pas la réponse mais cela interpelle ...
Pourquoi Emmanuel Macron va parler de Huawei avec Xi Jinping Une assomption erronée ?

  Bonjour, J-Loo merci pour votre réponse et votre lien (+1 pt), j'espère qu'ils pourront discuter du sujet même si celui-ci est sensible, car les articles parlent souvent de "boycoter Huawei" a cause des risques d’espionnage par la Chine, d’où ma remarque car dans les infos on parlait de beaucoup de choses mais pas vraiment de Huawei ... !!!

@+

wink


reno69
Envoyer message
 
20716 points
Posté le 27 mars 2019 à 03h32
Gringolitino a écrit
reno69 a écrit   Bonjour, actuellement le président Français reçoit bien le président Chinois Xi Jinping à Nice, vont ils seulement parler de l’Airbus et de certains marchés et ne pas parler du problème Huawei alors que le président chinois est en visite chez nous et une fois parti, comme le dit l'article : D’ici peu, le gouvernement compte revenir à la charge. Un texte sera en effet présenté à l’Assemblée nationale le 3 avril.   Ne serait-ce pas là un double langage ... ???  Je n'ai pas la réponse mais cela interpelle ...
Bonjour Reno69, le vrai problème est que notre chère Europe n’a pas été en mesure d'anticiper un tel risque et de créer nos propres équipements européens. D’une nous aurions pu proposer une concurrence tant financière que technologique, de deux nous aurions pu garder notre indépendance pour le déploiement des réseaux. Mais bon prévoir l’avenir n’est pas le point fort de nos politiques et technocrates :/

  Bonjour, Gringolitino merci pour votre réponse (+1 pt) et oui d'accord avec vous on à bien vu ce qui s'est passé pour Alcatel en France ... !!!

@+ wink

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Quelle est votre situation quant à la fibre de Free ?