Le gouvernement annonce le lancement des enchères sur la 5G à l’automne 2019

Le gouvernement annonce le lancement des enchères sur la 5G à l’automne 2019

En vue du lancement commercial de la 5G en 2020, l’Etat envisage de lancer des enchères sur l’attribution de fréquences en automne 2019. 

C’est dans une interview pour le Figaro que Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat aux Télécoms auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, s’est exprimé sur le carnet de route concernant la 5G en France. 

Après avoir rappelé que la 5G serait une rupture avec ce qui existait auparavant, la secrétaire d’état a été interrogée sur la nouvelle génération de réseau mobile. Elle annonce qu’un "bac à sable" de tests a été ouvert aux opérateurs, le tout décidé en collaboration avec le secrétaire d’état au Numérique et l’Arcep, pour une durée qui pourrait aller jusqu’à 3 ans. 

Pour ce qui est des fréquences attribuées à la 5G, la Secrétaire d’état n’a pas annoncé de date précises, expliquant que le gouvernement fixerait le cadre pour le printemps pour permettre à l’Arcep d’établir un cahier des charges pour l’automne afin de commencer l’attribution des fréquences. Pour rappel, un appel d’offre devrait être lancé en milieu d’année pour déterminer qui sera présent aux enchères d’automne, comme l’annonçait le président de l’Arcep en septembre dernier

Lorsqu’elle a été interrogée sur le prix des fréquences, Agnès Pannier-Runacher a expliqué qu’il était important de trouver un équilibre entre les enjeux budgétaires de l’Etat et les capacités financières des opérateurs. Le prix n’a donc pas encore été fixé, mais est à l’étude au sein d’une commission afin de laisser une marge de développement des réseaux. 

Concernant le déploiement de la 4G, l’état loue les "efforts considérables" des opérateurs ainsi que le triplement du rythme de couverture des zones blanches et affirme que les engagements relatifs au New Deal seront tenus en 2020. 

L’automne 2019 sera donc l’occasion pour les opérateurs Français de se positionner sur la future génération de réseau mobile . 

Source : Le Figaro