FMobile : le développeur de l’application pour se libérer de l’itinérance lance un appel à Free

FMobile : le développeur de l’application pour se libérer de l’itinérance lance un appel à Free

 

Le développeur de FMobile poursuit son travail autour de la seconde génération de son application qui libérait initialement les abonnés Free Mobile de l’itinérance Orange et qui fonctionne désormais avec les opérateurs du monde entier. La publication d’une troisième version beta, synonyme d’une stabilité proche de la première génération, est d’ailleurs l’occasion de lancer un appel à destination de Free.

Évoquant le chiffre de 2 700 testeurs et le fait qu’il n’a jamais sollicité l’aide de Free, le testeur déclare avoir aujourd’hui besoin de l’opérateur pour améliorer la détection de l’itinérance et rendre son application compatible avec les tablettes iPad 4G  :

« Aujourd’hui, pour tous les utilisateurs de l’application et les clients Free Mobile, Free peut faire quelque chose de relativement simple à leur échelle pour aider ses abonnés tant bien sur iPhone que sur iPad. 

Depuis la sortie de la 2ème génération de FMobile sur iPad en bêta, l’application n’a pas cessé de planter. Après une longue enquête, et grâce au réseau F-Contact, j’ai réussi à en tirer une hypothèse et grâce à deux courageux testeurs qui ont accepté d’installer plusieurs versions de prototypes de FMobile, ils ont pu confirmer ma théorie (merci à eux). En réalité, la 2ème génération de FMobile est compatible avec les iPad cellulaires, mais elle requiert une action de Free au préalable pour fonctionner. Une action que Free a fait sur iPhone mais n’a jamais fait sur iPad, et il serait peut-être temps que cela change. Pour que le nouveau FMobile fonctionne sur iPad, Free doit distribuer un simple fichier de configuration opérateur (appelé Carrier Bundle) via une MÀJ opérateur. Actuellement, Free n’est pas déclaré par quelconque fichier de configuration, ce qui entraîne l’utilisation d’un fichier générique (et c’est pour cela que les iPad affichent LTE au lieu de 4G, avec un avertissement de compatibilité lors de l’activation de la 4G). Dès que Free distribuera ce fichier de configuration, FMobile deviendra instantanément compatible avec tous les iPad 4G ayant effectué la mise à jour opérateur. J’invite Free à le faire, comme l’ont fait ses concurrents depuis bien longtemps.

Parallèlement à cela, si c’est possible, j’invite également Free à se renseigner sur la possibilité de retirer Orange des PLMN de ce même fichier de configuration sur iPhone. En effet, en faisant cela, la détection de l’itinérance pourrait être d’une fiabilité sans précédent, l’application pouvant alors se passer du test de débit et de la détection "manuelle". Évidement, ce n’est en aucun cas une obligation ni une pression que je mets à Free, mais une simple invitation. Si Free ne réagit pas à celle-ci, je me chargerai de porter la 1ère génération dans la 2ème, néanmoins pour le peu d’efforts (a priori) que cela demande, ce serait dommage de revenir à l’ancien procédé de détection de l’itinérance, qui est nettement moins fiable. »

Pour revenir à la bêta 3, proposée sur iOS et disponible via TestFlight (à défaut de franchir les portes de l’App Store), elle annonce les nouveautés, améliorations et corrections suivantes : 

-  L’interface de l’app est désormais 100% stable

-  Amélioration du DataManager

-  Support du réseau "F – Contact" + autres opérateurs non déclarés

-  Amélioration du contrôle du pays

-  Une partie des notifications informatives n’étaient pas encore masquées, c’est désormais le cas

-  Suppression quasi totale des plantages

-  Support partiel des iPad cellulaires

-  Affichage d’une notification au démarrage de l’application sur iPad uniquement pour expliquer pourquoi l’app est incomplète dessus (prise d’otage façon Altice).