FMobile : le développeur revient à la charge avec une seconde génération synonyme d’une revanche face à Apple

FMobile : le développeur revient à la charge avec une seconde génération synonyme d’une revanche face à Apple

Le développeur de FMobile n’a pas abandonné. Il annonce ainsi une nouvelle génération, synonyme de près de 3 000 lignes de code et présentée comme une revanche face à Apple. Son application libérant de l’itinérance fonctionne désormais avec les opérateurs du monde entier, et plus seulement avec Free Mobile.

Précédemment, le développeur de FMobile indiquait avoir abandonné l’idée de proposer sur l’App Store son application qui libère les abonnés Free Mobile de l’itinérance Orange. Après plusieurs tentatives infructueuses auprès d’Apple, sachant que FMobile s’adresse aux possesseurs d’iPhone, il avait décidé de se contenter de TestFlight. Voulant voir le positif dans tout ça, le développeur indiquait pouvoir enfin se consacrer pleinement au développement son application. Et voici la deuxième génération de FMobile qui pointe déjà le bout de son nez (sur TestFlight, vous l’aurez compris). Le développeur précise d’ailleurs que ce premier jet, sous la forme d’une mouture 1.0 (44), peut se révéler instable du fait qu’il n’a pas pu tester toutes les conditions. 

Avec cette deuxième génération, ce sont trois grands fichiers de l’application qui ont été « complètement réécrits », soit « près de 3 000 lignes de code ». Il s’agit de contourner ce qui semble être le principal point de blocage, à savoir le fait qu’Apple considère le code source comme « la propriété de Free ». FMobile devient ainsi compatible avec « tous les opérateurs au monde ayant un accord d’itinérance pénalisant leurs abonnés ». L’assistant est pré-configuré pour les abonnés Free Mobile. Tout en précisant avoir pris ses précautions vis-à-vis du règlement d’Apple, le développeur précise que « FMobile est la SEULE application AU MONDE capable de lire toutes les données du réseau actuellement connecté ». La documentation indique également l’optimisation de l’interface pour les petites tailles d’écran ,avec du texte dynamique. Elle précise enfin que l’application est « compilée en Swift 5, allégée pour iOS 12.2 ». Pensez donc à mettre à jour votre iPhone.