Technologies utilisées par Free : focus sur le Bluetooth

Technologies utilisées par Free : focus sur le Bluetooth

Avec le petit dico des technologies utilisées par Free, c’est l’occasion d’approfondir vos connaissances du monde des télécoms et, par extension, des nouvelles technologies. Chaque semaine, un terme expliqué. Aujourd’hui, parlons du Bluetooth. 

Les players des Freebox Révolution, Freebox Mini 4K et Freebox Delta proposent la technologie Bluetooth. À quoi sert-elle ?

Créé en 1994 par Ericsson, soutenu depuis 1998 par le Bluetooth SIG (formé au départ par Ericsson, IBM, Intel, Nokia et Toshiba) et rendu disponible dans une version 1.0 en 1999, le Bluetooth est un standard de communications sans-fil prévu pour des échanges bidirectionnels (envoi et réception) sur une courte portée (quelques mètres en général, voire plus en l’absence d’obstacles). Cela destine d’ailleurs la technologie à un usage avec les périphériques, afin de remplacer les câbles.

On peut ainsi utiliser le Bluetooth pour connecter un smartphone à une enceinte connectée, des écouteurs ou un autoradio pour diffuser de la musique ou profiter du mains-libres. Il peut également servir à connecter le smartphone à un ordinateur ou à un autre smartphone, afin de transmettre des données. Citons ensuite la connexion du clavier, de la souris ou de la manette à un ordinateur ou une box Internet. Sans oublier d’évoquer les bornes publicitaires auxquelles on peut connecter le smartphone pour avoir accès à plus d’informations, mais aussi les bracelets connectés à nos smartphones pour relayer les notifications d’appel ou de message. 

Et chez Free ? Dans le cas de la récente Freebox Delta, par exemple, le Bluetooth sert à connecter un smartphone ou une tablette au Player Free-Devialet pour diffuser de la musique ou profiter d’une télécommande virtuelle. La liaison est aussi utilisée pour connecter la télécommande. Nos tests ont en revanche montré qu’elle n’était pas exploitable avec les manettes sans-fil. Avec la Mini 4K, le Bluetooth sert pour la télécommande, mais s’utilise aussi pour connecter un clavier.

Pour l’anecdote enfin, et comme le résume bien Wikipédia : « Le nom Bluetooth est directement inspiré du surnom anglicisé du roi danois Harald à la dent bleue (en danois Harald Blåtand, en anglais Harald Bluetooth), connu pour avoir réussi à unifier les tribus danoises au sein d’un même royaume, introduisant du même coup le christianisme. Ce nom a été proposé en 1996 par Jim Kardach d’Intel, un ingénieur travaillant alors sur le développement d’un système qui allait permettre aux téléphones cellulaires de communiquer avec des ordinateurs. Au temps où Kardach a fait cette proposition, un homologue d’Ericsson lui avait parlé de ce souverain après avoir lu le roman historique Orm le Rouge de Frans Gunnar Bengtsson, qui se déroule sous son règne. L’implication est que de la même façon que le roi Harald a unifié son pays et rassemblé le Danemark et la Norvège, Bluetooth relie les télécommunications et les ordinateurs et unifie les appareils entre eux. »