Free met fin à son action en justice contre Netflix

Free met  fin à son action en justice contre Netflix

 

La hache de guerre est maintenant enterrée. Selon nos confrères de Next Inpact, Free se désiste de son procès contre Netflix

En juin 2017, Free attaquait Netflix devant le tribunal de commerce de Paris. Il lui réclamait « d’importants dommages et intérêts, qui ne sont pas chiffrés à ce stade, mais qui pourraient se monter à des dizaines -voire des centaines- de millions d’euros. ». L’opérateur s’estimait lésé sur les débits moyens calculés chaque mois par Netflix via son ISP Speed Index, qui mesure la vitesse moyenne de ses flux selon les pays et les opérateurs à heure de grande écoute et que Univers Freebox relaie mensuellement. A l’époque, la performance de Free sur cet ISP était très largement en dessous de celle de ses concurrents. Cet écart pouvait s’expliquer par le fait que Netflix fait des calculs sur son serveur alors que Free n’était pas raccordé directement au réseau de l’américain. C’est ce qui gênait fortement Free qui contestait ces mesures qui visaient au final à orienter l’utilisateur vers le FAI le plus performant.

Mais depuis, les relations entre les deux entreprises se sont réchauffées. En début d’année Xavier Niel avait indiqué que les discussions avec le géant de la SVOD étaient “constructives” et que “le problème devrait être bientôt réglé” en précisant que “pour qu’il y ait un accord d’interconnexion, c’est la partie en face qui doit s’en occuper”. Puis en avril, un premier lien d’interconnexion entre Free et Netflix était repéré.

Et les résultats se sont fait grandement ressentir. Même s’il est toujours en dernière position de l’IPS Netflix, Free est maintenant très proche de ses concurrents

 

Face à cette situation qui s’est améliorée, Free n’avait donc visiblement plus de raison de continuer son action en justice contre Netflix et l’a donc abandonnée début septembre selon Next Inpact. Ce dernier précise que le désistement de Free a été accepté sans réserve par Netflix.