Free : le problème avec Netflix est en passe “d’être réglé” selon Xavier Niel

Free : le problème avec Netflix est en passe “d’être réglé” selon Xavier Niel

 

Les abonnés commencent à entrevoir le bout du tunnel même si Free rejette la faute sur le mastodonte américain. En tout cas, Xavier Niel s’est dit optimiste hier à l’occasion de la présentation des résultats annuels du groupe .

Ce n’est plus une grande nouvelle, Free n’a toujours pas conclu d’accord d’interconnexion avec Netflix, ce qui cause bien des problèmes à ses abonnés. Un conflit qui sera peut être prochainement de l’histoire ancienne puisque Xavier Niel a révélé que les discussions avec le géant de la SVOD « sont constructives » avant d’ajouter que « le problème devrait être bientôt réglé », rapporte 01net.
 
Néanmoins, « pour qu’il y ait un accord d’interconnexion, c’est la partie en face qui doit s’en occuper » a t-il tempéré. Si les deux groupes semblent sur la voie de la réconciliation, la balle est à présent dans le camp de Netflix d’après Xavier Niel. L’Arcep semble être du même avis après avoir mené l’enquête sur les problèmes de débits constatés. Selon ses premières constatations, Free n’aurait commis aucune irrégularité, un problème d’interconnexion serait bel et bien à l’origine de cette situation.
Pour rappel, Free a attaqué Netflix en juin 2017 devant le tribunal de commerce de Paris et lui réclame d’importants dommages et intérêts qui s’élèveraient à des centaines de millions d’euros. L’opérateur de Xavier Niel s’estime lésé sur les débits moyens calculés chaque mois par Netflix via son ISP Speed Index, qui mesure donc la vitesse moyenne de ses flux selon les pays et les opérateurs à heure de grande écoute. Dans ce classement, Free arrive toujours dernier, loin derrière les autres.Cet écart pourrait s’expliquer par le fait que Netflix fait des calculs sur son serveur alors que Free n’est pas raccordé directement au réseau de l’américain. C’est ce qui gène fortement l’opérateur du tycoon français qui conteste ces mesures qui visent selon lui au final à orienter l’utilisateur vers le FAI le plus performant, ce qui en toute logique pourrait lui faire perdre des clients.

« Pour des raisons bizarres, nos résultats sont mauvais dans ce classement. Mais les choses vont mieux et cela devrait aller de mieux en mieux », a tenu toutefois à rassurer hier Xavier Niel. L’amélioration attendue semble déjà perceptible puisque Free a entamé sa remontée en février même s’il reste bon dernier au classement des débits des FAI avec un débit moyen de 1,92 Mbits/s contre 1,39 Mbits/s en janvier. Patience.

Source : 01net