Pour Alain Weill, RMC Sport a été victime de son succès, “c’est SFR qui a eu des problèmes”

Pour Alain Weill, RMC Sport a été victime de son succès, “c’est SFR qui a eu des problèmes”

L’heure est aux explications. Pas moins de 200 000 nouveaux abonnés engrangés en quelques jours, SFR n’a pas su gérer.

La première soirée de Ligue des Champions a tourné au fiasco hier pour RMC Sport. Victimes de bugs en série, pléthore d’utilisateurs de l’application ont manifesté leur mécontentement sur la toile. SFR/Altice a tant bien que mal tenté d’apaiser les tensions en annonçant le remboursement du 1er mois pour les abonnés impactés, mais des explications étaient attendues de pied ferme. Celles-ci sont finalement venues ce matin d’Alain Weill, invité de "Bourdin Direct" sur BFM TV.

"Ça ne devrait pas arriver, c’est effectivement une frustration pour nous et ça l’est d’autant plus pour nos abonnés " s’est dans un premier temps excusé le PDG d’Altice Europe, maison-mère de SFR . Au sujet des dysfonctionnements, le dirigeant estime que RMC Sport a tout simplement été victime de son succès : "Hier (mardi, ndlr), on a été dépassés par le succès. On avait prévu de recruter beaucoup d’abonnés ces derniers jours mais on en a recruté 200.000 et je crois que ce n’est jamais arrivé dans l’histoire des télécoms." Un record en matière de recrutement engendrant un record de problèmes techniques et de critiques. "Les serveurs sont tombés en partie pendant le match, puis sont revenus", ajoute t-il.

A ceux qui ont jeté la pierre sur son groupement de chaîne sportives, Alain Weill a tenu à préciser que "c’est RMC qui fabrique cette chaine et c’est SFR qui a rencontré certains problèmes (application). On fait partie du même groupe mais RMC a assuré parce que les 80% ont pu voir le match sans problème. Ceux qui avaient des box n’ont pas eu de difficultés, tous les abonnés satellites de Canal ont pu voir le match dans de très bonnes conditions." La filiale de Vivendi a rencontré des difficultés eta décidé d’agir rapidement en diffusant "le match en non crypté pour ne pas avoir de perturbation", la faute à un fort afflux de nouveaux abonnés. Mais " ce soir on va assurer", promet Alain Weill. Pour cela, il faudra augmenter le nombre de serveurs disponibles.