Electrosensibilité : il s’est retrouvé à la rue à cause de la 4G

Electrosensibilité : il s’est retrouvé à la rue à cause de la 4G

Alors que l’agence sanitaire (Anses) a reconnu avant-hier les souffrances des hypersensibles aux ondes électromagnétiques en confirmant l’absence de lien de causalité, BFM TV est parti à la rencontre de Clément qui vit depuis six mois, barricadé dans un fourgon afin de se couper des ondes. Celles-ci lui provoquent d’importants maux de tête, des palpitations et des troubles de la pensée : « Je me suis retrouvé à la rue à cause de la 4G », confie t-il. Cet électrosensible se rend d’ailleurs chez ses parents seulement pour se laver, en se protégeant « avec des tissus spéciaux, reliés au sol ».

Aujourd’hui, environ 5% de la population se déclare hypersensible aux ondes. Ce syndrome se définit par la seule auto-déclaration des personnes qui en souffrent mais mérite d’être pris en charge bien qu’ il n’existe en l’état actuel des connaissances scientifiques, aucune « preuve expérimentale solide permettant d’établir un lien», a déclaré l’agence.