Après Facebook et Google, Samsung et Fujitsu investissent dans l’intelligence artificielle en France

Après Facebook et Google, Samsung et Fujitsu investissent dans l’intelligence artificielle en France

Hier, à un jour de la présentation du grand plan du président de la République, Emmanuel Macron, qui souhaite que la France "ne rate pas le train de l’intelligence artificielle", Samsung et Fujitsu ont annoncé des investissements en France dans l’intelligence artificielle.

Le directeur général de Samsung, Young Shon a annoncé mercredi que son groupe allait installer en France un de ces plus grands centre de recherche sur l’intelligence artificielle en France. Il se situera en région parisienne, sera dirigé par le chercheur français, Luc Julia (créateur de Siri) et comptera plus d’une centaine d’employés selon le Monde qui rapporte des informations émanant de l’Élysée.

Fujitsu a également choisi la France pour son futur centre de recherche européen en intelligence artificielle. La firme va agrandir son ancien centre de recherche et faire converger ses chercheurs européen en France. Un partenariat avec l’Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique) est aussi prévu.

Avec ce plan, basé sur les conclusions du rapport commandé au mathématicien et député Cédric Villani, le président de la République veut placer la France parmi les leaders dans le domaine de l’intelligence artificielle. Selon Nord Littoral, d’autres grands groupes devraient faire des annonces dans la journées.

Pour rappel, en janvier dernier, Google avait annoncé avoir choisi la France pour implanter également un de ces centres de recherches sur l’IA. Facebook avait lui promis d’investir pour faire doubler de taille celui qu’il possède déjà.