Alain Weill (SFR) a bien demandé une rémunération à Free pour la diffusion d’une chaîne gratuite de la TNT

Alain Weill (SFR) a bien demandé une rémunération à Free pour la diffusion d’une chaîne gratuite de la TNT

La branche médias de SFR, l’ex-NextRadio TV désormais Altice Media, a bien demandé la rémunération d’une de ses chaînes gratuites de la TNT à Free dès 2016, révèle Capital contrairement à ce qu’affirme le PDG de SFR et Directeur d’exploitation d’Altice Media, Alain Weill.

Lors du lancement de la chaîne d’infos locale de la région parisienne, BFM Paris, disponible gratuitement sur la TNT, NextRadioTV a envoyé un courrier à Free que Capital a pu consulter et où l’on peut lire que “cette chaîne est proposée aux distributeurs moyennant rémunération.” La proposition faite à l’époque en 2016 pour la seule diffusion de BFM Paris sur les Freebox était “d’un montant de 8 millions d’euros HT par an, ce qui correspond à un montant mensuel de 666.666 euros HT”. 

Extrait de la lettre diffusée sur le site de Capital

Contacté par le mensuel économique, Alain Weill dément avoir proposé cette rémunération, tout comme il dément les deux demandes plus récentes envoyées d’abord à Free puis à Orange qui demanderaient plus largement une rémunération pour la diffusion des chaînes du groupe BFM TV, Numéro 23 et RMC Découverte. 

Selon des sources proches du dossier la demande actuelle conditionnerait “l’accès à ses chaînes gratuites au paiement des services associés” précise Capital.