TF1 fait machine arrière, Orange ne rémunérera pas ses chaînes gratuites

TF1 fait machine arrière, Orange ne rémunérera pas ses chaînes gratuites

 

TF1 peut souffler mais doit se résigner à ne pas faire payer ses chaînes gratuites. 

Fin d’un bras de fer qui aura duré 18 mois entre TF1 et Orange. L’opérateur historique et la filiale de Bouygues ont signé ce soir un nouvel accord de distribution global. Mais TF1 a finalement dû revoir ses exigences à la baisse et a même fait machine arrière puisque l’accord ne comprend pas la rémunération de ses chaînes gratuites au contraire de l’accord signé avec SFR en novembre dernier qui inclut "les 5 chaînes en clair du Groupe TF1". En revanche, Orange a accepté de "verser bien moins de 15 millions d’euros par an à TF1" pour la distribution des services à valeur ajouté, comme le replay, le start-over, ou des émissions diffusées en 4K, révèle Le Figaro. Presque intransigeant, TF1 réclamait 25 millions d’euros à Orange et souhaitait depuis le début faire payer aux opérateurs la distribution de ses chaînes gratuites sur la TNT. Sur ce point, le groupe de Gilles Pélisson perd la partie. Il ne fait à présent guère de doute, Free et Canal+ ne devraient pas passer à la caisse pour la diffusion de TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI. 

Pour rappel, faute d’avoir trouvé d’accord au 31 janvier 2018, TF1 a suspendu son service de replay sur les box d’Orange dès le lendemain en demandant à l’ex-France Télécom de cesser la diffusion de ses chaînes gratuites. L’opérateur historique a refusé d’obtempérer et a reçu une assignation en justice de la filiale de Bouygues. S’en est suivi une annulation de campagnes publicitaires d’Orange chez TF1. Les coups de pression étaient alors légion. D’après Le Figaro, Orange est revenu vers le groupe TF1 en début de semaine en lui proposant de nouvelles conditions financières, en somme une nouvelle offre à l’allure d’ultimatum comme Free. Si aucun accord n’était trouvé avant ce week-end, Orange passerait à l’acte. C’était moins une. Reste à savoir si Free va trouver un terrain d’entente ou couper le signal à l’instar de Canal+.