Comdata explique les avantages de l’accord avec Free dans les centres d’appels en France et en Italie

Comdata explique les avantages de l’accord avec Free dans les centres d’appels en France et en Italie

 
Ainsi que nous vous le rapportions en début de semaine, Iliad va revendre Mobipel, la société qui gère le centre d’appel de Free à Colombes, en région parisienne. C’est cette filiale d’Iliad avait fait parler d’elle lors de l’émission Cash Investigation. 
Dans le magazine En Contact, Maxime Didier, le fondateur de B2S, la branche française de Comdata, s’est exprimé à propos du rachat de Mobipel, qui sera effectif en juin. Il explique que "Comdata a été choisi par Iliad pour l’accompagner dans son lancement en Italie. Nous avons avancé l’idée – qui a visiblement plu – que la reprise d’un centre Iliad en France nous permettrait de nous acculturer plus vite". Et de préciser que ce rachat ne fait pas suite aux « turbulences médiatiques » autour de ce centre d’appel. 
 
Maxime Didier s’est en tous cas voulu confiant dans la reprise de Mobipel : « Iliad est l’opérateur qui a la part la plus importante de ses opérations traitées en France. Il figure de surcroit plus qu’honorablement dans tous les classements de la profession en matière de qualité de relation client. C’est effectivement pour nous un challenge excitant que de nous mesurer avec un dispositif performant. Notre projet est de le relever avec les équipes de Mobipel, soyez-en certain. »
 
Et si Maxime Didier a indiqué vouloir rendre visite rapidement aux salariés de Mobipel, il ne cache cependant pas son opinion à propos Anousone Un, le salarié et syndicaliste à l’origine des nombreuses actions médiatiques à l’encontre d’Iliad : « Tout comme l’ensemble des collaborateurs qui sont les principaux concernés. Mr Um, que je ne connais pas, a un talent incontestable devant les caméras, sur YouTube et autres twitter. Il devrait avoir l’ambition d’essayer de percer sans avoir besoin de mettre en scène sa détestation de Free, d’Iliad et de son dirigeant fondateur… car à la fin ce sont tous ceux dont il est censé défendre le travail qui sont ses faire-valoir et les premières victimes : que vaut aujourd’hui la ligne Mobipel sur un CV ? Un comité d’entreprise pour être efficace travaille autour d’une table de réunion pas sur les réseaux sociaux même depuis l’élection de Mr Trump. »