Après un premier refus, Free Mobile peut finalement installer ses antennes relais dans l’Eure

Après un premier refus, Free Mobile peut finalement installer ses antennes relais dans l’Eure

La 4G de Free va bientôt débarquer dans la vallée de la Risle dans l’Eure à Saint-Philbert, après un premier projet d’installation en 2016 refusé, une nouvelle demande va permettre l’installation des antennes relais avec une mise en service à la rentrée prochaine. 

Un premier arrêté municipal autorisant Free à installer ses antennes sur la commune en août 2016 avait déclenché une vive polémique dont nous vous avions parlé. Les riverains remettaient en cause les effets des ondes sur les familles et surtout les enfants en bas âge, ainsi que la pollution visuelle. À la suite de cette contestation, le maire, Francis Courel, avait annoncé s’être fait "berner", "Free n’a pas présenté dans son dossier l’autorisation de l’agence nationale des fréquences, organisme qui permet d’être informés de l’éventuelle exposition des riverains aux champs électromagnétiques générés par l’installation. C’est une faute de leur part."
 
À l’été 2017 les riverains soutenus par la Sauvegarde de la Risle avaient saisi le tribunal administratif de Rouen, qui leur avait donné raison rapporte le site l’Éveil de Pont-Audemer.
 
Finalement, Free a formulé une nouvelle demande pour installer 3 antennes relais, oubliant le pylône de 30m de haut et choisissant la cheminée d’une ancienne usine sur laquelle Bouygues Telecom est déjà présent. La nouvelle demande ne nécessitant pas de permis de construire le maire annonce que “les travaux devraient débuter en juillet. L’antenne devrait être en service en septembre“.
 
Une bonne nouvelle pour les abonnés Free Mobile de la vallée de Risle mais les riverains hostiles au premier projet restent inquiets de la présence des antennes sur la commune.