Google Home Mini : certains exemplaires espionnent leurs utilisateurs en permanence

Google Home Mini : certains exemplaires espionnent leurs utilisateurs en permanence

Lors de sa conférence d’octobre, la firme de Mountain View a présenté en plus de ses nouveaux Pixel 2 et Pixel 2 XL, deux nouvelles versions de ses enceintes connectées à savoir Google Home Max et Google Home Mini. A l’issue de cette conférence Google a distribué quelques 4000 Home Mini, la version miniature de l’enceinte, aux journalistes présents afin de la tester en avant-première.

Artem Russakovskii, un journaliste d’Android Police ayant participé à la conférence du géant américain, s’est rendu compte en testant sa Home Mini qu’elle était victime d’un bug assez sérieux.

En effet, cette dernière l’enregistrait en permanence sans qu’il n’ait prononcé les mots clés d’activation « OK Google » et sans avoir interagit avec la surface tactile de l’enceinte non plus. C’est en regardant la télé que le journaliste a remarqué que sa Home Mini s’activait d’elle-même (grâce à ses leds) de manière intempestive.

En fait, la surface tactile de cet exemplaire de Home Mini détectait des pressions « fantômes ». De ce fait, elle s’activait de son propre chef et enregistrait les sons environnant. De plus, les données enregistrées par l’enceinte ont directement été transmises aux serveurs de la firme ce qui la décrédibilise par rapport à la confidentialité de la vie privée de ses utilisateurs.

Le journaliste a donc contacté le groupe californien le 6 octobre afin de leur faire part du dysfonctionnement cependant, apprendre l’existence d’une telle anomalie par un journaliste n’est pas une bonne chose pour le moteur de recherche. Suite à cela Google a analysé son produit le soir même. Le groupe a donc déployé un correctif le 7 octobre qui en clair, désactive la surface tactile de l’enceinte temporairement, le temps qu’une vraie solution soit trouvée.

« Nous avons appris qu’un problème affectant un petit nombre d’appareils Google Home Mini pouvait entraîner un comportement inapproprié du mécanisme tactile. Nous avons réalisé une mise à jour le 7 octobre pour résoudre le problème », a annoncé Google.

La marque a précisé au journaliste que seul un nombre limité d’enceintes ont été victimes de ce dysfonctionnement, elle assure que cette anomalie ne touche que les Home Mini distribués au cours de la conférence et qu’aucun produit précommandé ne sera victime de ce bug pour lequel un correctif a déjà été déployé.

Source  : androidpolice.com