Le saviez-vous : L’ANFR peut à présent sanctionner en cas de non respect de la réglementation sur les ondes émises par les smartphones

Le saviez-vous : L’ANFR peut à présent sanctionner en cas de non respect de la réglementation sur les ondes émises par les smartphones

En effet depuis juin dernier, l’ANFR a obtenu de nouvelles compétences renforcées avec la possibilité d’infliger des amendes en cas de manquement à la réglementation autour de l’émission d’ondes des téléphones mobiles.

A l’heure où la nocivité des smartphones n’est pas réellement établie, les ondes qu’ils émettent que l’on appelle les DAS (débit d’absorption spécifique) pourraient impacter la santé. La sureté sanitaire a d’ailleurs mis en place une réglementation autour des smartphones. Ainsi dans l’Union Européenne la limite de DAS est de 2 watts par kilogramme (2W/kg). Ainsi, dans le cadre de sa mission de contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, l’Agence nationale des fréquences réalise des vérifications sur les téléphones portables mis sur le marché français via des prélèvements inopinés d’appareils sur les lieux de vente. Ces mobiles font ensuite l’objet de mesures de contrôle par des laboratoires accrédités, qui permettent à l’ANFR de s’assurer que les DAS sont conformes à la réglementation de l’Union européenne. 

C’est pourquoi aujourd’hui, l’ANFR a publié aujourd’hui les mesures de débit d’absorption spécifique (DAS) de 49 téléphones portables prélevés dans des points de vente en France entre janvier et juin 2017. "Les nouvelles mesures ont surtout porté sur le « DAS tronc », qui correspond à un usage du téléphone porté par exemple dans la poche d’une veste ou dans un sac", informe un communiqué. Ces mesures ont ainsi permis de vérifier que ces dits smartphones étaient conformes aux nouvelles exigences européennes concernant le « DAS tronc », qui se mettent en place en France depuis le 25 avril 2016. En effet, tous les appareils dont le dossier de mise sur le marché est postérieur à cette date sont désormais évalués à une distance maximale de 5 mm, contre 25 mm auparavant.

Résultat, l’ensemble des mesures réalisées sur ces 49 téléphones a montré une conformité à la réglementation, soit moins de 2 W/kg aux distances retenues. La valeur moyenne des « DAS tronc » mesurés est de 1,1 W/kg, les niveaux variant de 0,293 W/kg à 1,84 W/kg. Pour rappel juin dernier, l’ANFR a publié les résultats des mesures qu’elle a réalisées entre 2012 et 2016 sur 379 téléphones mais avec une distance maximale de 25mm.