Kima Ventures : zoom sur l’associé de Xavier Niel

Kima Ventures : zoom sur l’associé de Xavier Niel

Le Journal du dimanche publie un portrait du trentenaire qui gère depuis maintenant deux ans Kima Ventures la holding d’investissement de Xavier Niel. L’occasion de revenir sur le parcours atypique de ce trentenaire et son arrivée dans Kima ventures.

 
Kima ventures, le premier business angel de France, a été lancé en 2010 par Xavier Niel et Jérémie Berrebi. Ce dernier a été remplacé en tant qu’associé par Jean de La Rochebrochard. C’est donc désormais lui qui dirige depuis deux ans le fond d’investissement de Xavier Niel. Avec plus de 1000 deals par an il traque les start-up prometteuses pour investir dedans. Les deals tournent autour d’une moyenne de 150 000 euros et se situent jusqu’à présent entre de 50 000 et 4 millions d’euros pour la plus grosse enveloppe. Il a investi notamment dans MyProtein ou encore Ibanfirst, mais le plus gros succès reste Zenly, La start-up française à l’origine de l’application de réseaux social géolocalisé en temps réel a été racheté par l’éditeur de Snapchat
 
En juillet il s’est installé à Station F avec son équipe et confie au JDD retenir deux projets sur les 400 à 500 dossiers qu’ils voient passer par semaines. Ce n’est pas à l’école qu’il s’est fait remarqué le JDD parle même d’un cancre. Mais très tôt il s’investit dans des projets familiaux liés aux nouvelles technologies, à 10 ans il aide son père en optimisant le site de son restaurant pour Google puis se lance dans ce qu’il appelle sa “vraie vie professionnelle”, la finance.
 
Il commence en pleine crise financière (2008) en travaillant pour une société spécialisée dans les introductions en bourse, puis est pris sous l’aile de Pascal Mercier de qui il a beaucoup appris. C’est en 2014 qu’il rencontre Xavier Niel alors qu’il cherchait à lever des fond pour Captain Train (concurrent de la SNCF sur la vente en ligne de billets de train et de bus en Europe). Xavier Niel et Jean de La Rochebrocard se sont revus alors que Jérémie Berrebi était sur le départ et bien qu’ayant “parlé de tout sauf de Kima” cette rencontre est sans doute à l’origine de son recrutement. Le fond d’investissement jouit désormais d’une très belle réputation selon ses mots il est devenu “une sorte de loup blanc, le business angel XXL”. CBInsight place d’ailleurs Kima Ventures en troisième position des investisseurs les plus actifs sur le premier trimestre 2017, derrière BPI France et MAIF Avenir.