Pour le DG d’Altice, Orange ne fait que suivre la stratégie de SFR

Pour le DG d’Altice, Orange ne fait que suivre la stratégie de SFR

Altice aurait révolutionné les télécoms.

Convergence médias-télécoms, les contenus à outrance dont le cinéma ou encore le sport, et la publicité, Michel Combes, directeur général d’Altice ne le cache pas dans une interview accordée au quotidien Le Monde : « C’est la stratégie des acteurs gagnants ». Celle-ci a déjà fait ses preuves aux Etats-Unis et au Portugal, là où Altice a déjà renoué avec la croissance. En France, SFR regagne des clients sur le mobile, « sur le fixe , nous continuons d’en perdre, mais de moins en moins », précise l’intéressé.

A ses yeux, Altice a « révolutionné le secteur », pointant du doigt Orange qui « n’ a fait que suivre notre stratégie , en réinvestissant dans le cinéma et les séries ou en nouant un accord avec Canal +, comme Bouygues et Free ». SFR a lancé récemment sa chaîne de cinéma Altice Studio, l’opérateur compte investir 160 millions d’euros par an, principalement destinés à l’achat de programme et dont 40 millions sont investis dans la production. Michel Combes ne fait qu’en réalité réaffirmer les propos de Patrick Drahi qui avait laisser entendre que si SFR se mettait à produire des séries, Orange allait suivre.

Simple coïncidence ou non, depuis mai dernier, c’est officiel, après les films Orange Studio a décidé d’ajouter une nouvelle corde à son arc, les séries. « L’ abondance mais aussi la qualité des séries déjà disponibles sur le marché nous impose une vraie réflexion . Nous voulons entrer sur ce marché avec nos couleurs , intelligemment et d’une manière différenciée par rapport aux autres offres . Nous voulons être un acteur unique et identifiable. » a déclaré à ce propos David Kessler, directeur général de Orange Studio. L’opérateur historique compte investir 100 millions d’euros sur 5 ans. Une nouvelle entité a d’ailleurs été créée, Orange Content qui sera lancée début septembre pour renforcer la présence et les investissements dans le domaine des contenus du FAI : “La stratégie qui sera mise en œuvre, particulièrement sur la zone Europe, sera dans la continuité de celle développée ces dernières années : donner la priorité à la distribution la plus large possible des meilleures offres de contenus du marché, et investir sur le cinéma et les séries via OCS et Orange Studio » a précisé Serge Laroye, président d’OCS. 

SFR se donne 18 à 24 mois pour devenir un acteur majeur dans le cinéma et les séries.