Pourquoi les abonnés résiliés ne sont-ils pas éligibles à l’indemnisation de Free Mobile ?

Pourquoi les abonnés résiliés ne sont-ils pas éligibles à l’indemnisation de Free Mobile ?

UFC-Que Choisir a une réponse toute faite.

 

Alors que Free va dédommager certains de ses abonnés au forfait à 19,99 euros mécontents de la qualité de la 3G et ce jusqu’au 30 juin prochain, ce matin, la confusion règne malgré tout chez une kyrielle d’ex-abonnés Free Mobile qui étaient bel et bien clients de l’opérateur entre 2012 et octobre 2015 (condition sinequanone pour une indemnisation). Ces derniers perçoivent une injustice dans leur non-dédommagement puisque c’est parfois et/où souvent une insatisfaction autour de la 3G qui les ont fait fuir chez d’autres opérateurs durant cette période.

 

A cette incompréhension, UFC-Que Choisir répond que « la complexité accrue de la procédure d’indemnisation liée à une telle prise en compte a justifié que les anciens abonnés n’ont pas été retenus comme éligibles dans le cadre de l’accord entre l’UFC-Que Choisir et Free Mobile. Les abonnés qui ont résilié leur abonnement 19,99 € (ou 15,99 €) gardent leur droit d’agir à titre individuel contre Free Mobile s’ils estiment avoir subi des désagréments lors de l’utilisation des services 3G de cet opérateur. » Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ou à ne pas faire.

 

 

Comment savoir si vous avez êtes éligibles à l’indemnisation de Free Mobile ?