Les conditions de l’offre publique d’échange du groupe Altice contestées par un actionnaire minoritaire de SFR

Les conditions de l’offre publique d’échange du groupe Altice contestées par un actionnaire minoritaire de SFR

Un actionnaire minoritaire de SFR a annoncé mercredi contester certains points de l’offre publique d’échange (OPE) d’Altice, comme le partage le Figaro

Déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), cette contestation touche l’OPE initiée début septembre par Altice, comme nous vous l’annoncions à ce moment-là sur UF

Le fonds CIMA, géré par la société de gestion CIMA, a fait part dans un communiqué qu’il conteste les "travaux d’expertise effectués dans le cadre de l’attestation d’équité relative à la parité d’échange proposée par Altice aux actionnaires minoritaires de SFR"

Altice veut s’emparer des 22.25 % du capital de SFR qu’il n’a pas encore

Ce communiqué poursuit en indiquant que "la méthodologie d’évaluation suivie par le cabinet Accuracy est tronquée et partiale" et reproche à "la majorité des membres du conseil d’administration désignés par SFR pour superviser les travaux" de ne pas présenter "des gages suffisants d’indépendance".

De son côté, l’AMF a confirmé la réception du courrier mais n’a pas souhaité faire de commentaire. 

Avec cette OPE, le groupe Altice veut s’emparer des 22.25 % du capital de SFR qu’il n’a pas encore afin de pouvoir "simplifier sa structure capitalistique et de renforcer sa flexibilité organisationnelle"

Cependant, à l’annonce de l’OPE, le groupe avait rappelé que les experts indépendants avaient été approuvés par les administrateurs indépendants de SFR.