Suite à des incompréhensions, quelques précisions sur le déploiement du réseau mobile de Free et le coût de l’itinérance

Suite à des incompréhensions, quelques précisions sur le déploiement du réseau mobile de Free et le coût de l’itinérance

 
Lundi, Univers Freebox publiait un article sur l’intervention de Maxime Lombardini devant la Commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale. Celui-ci a notamment parlé du coût de l’itinérance et de la volonté de Free Mobile de déployer plus rapidement son réseau.
 
Lors de cette audition le Directeur Général de Free a assuré : « On adorerait aller plus vite. Qu’il n’ait pas d’ambigüité, le contrat d’itinérance nous coûte ». Il a ensuite illustré ses propos en annonçant que l’itinérance coûtait à Free « un demi réseau national » par an. « Un peu moins maintenant par ce qu’on a un réseau un peu plus déployé mais dans les quatre premières années » 
 
Suite à cette parution, plusieurs sites ont repris l’information, mais il semble qu’elle ait été mal comprise (ou que nous n’ayons pas été très clairs). En effet, plusieurs articles évoquent le fait que si Free ne déploient pas plus rapidement son réseau, c’est que l’itinérance lui coûte trop chère et que cela imputerait son « budget » pour installer son réseau.
 
Nous tenons donc à apporter une précision puisque ce n’était pas du tout le sens de l’article, ni même les propos de Maxime Lombardini. Bien au contraire. Ce dernier souhaitait montrer que Free ne se complaît pas dans l’itinérance, et que s’il pouvait en sortir plus rapidement, en ayant son propre réseau mobile, il le ferait. Mais il ne s’agit pas d’un problème économique, Free a largement les moyens de financer un réseau mobile (il a d’ailleurs failli acheter celui de Bouygues Télécom). Comme Maxime Lombardini l’a déjà expliqué, les freins au déploiement ne sont pas financiers, mais administratifs, parfois législatifs sans compter bien sûr le génie civil. Il faut trouver des points hauts, obtenir toutes les autorisations et bien sur installer la structure et les antennes puis les connecter au reste du réseau. Et c’est bien sûr cela qui prend du temps.