Les cabines téléphoniques fixes d’Orange ne pourront être démontées sans la présence d’un réseau mobile

Les cabines téléphoniques fixes d’Orange ne pourront être démontées sans la présence d’un réseau mobile
 
Les cabines téléphoniques vont-elle complètement disparaître en France ? La loi Macron, promulguée l’année dernière, va en tout cas dans ce sens en obligeant Orange à potentiellement supprimer 40 000 « publiphones ». En revanche, l’ensemble des cabines ne seraient apparemment pas supprimées. Face à cette éventualité, les opérateurs télécoms ont récemment signer une obligation de couvrir d’ici la fin 2016 les « centre-bourgs de communes » toujours dépourvus de réseau :
 
« S’il n’y a pas lieu de polémiquer sur la pertinence de cette mesure (…), il convient de s’assurer que certains territoires ruraux qui se situent hors de la zone de couverture des opérateurs ne se retrouvent pas privés unilatéralement et du jour au lendemain, de moyens de communication, malgré l’engagement des opérateurs de téléphonie mobiles » relate le sénateur Jean-Paul Fournier au site NextInpact.
 
Cependant, le ministre de l’Économie a expliqué la semaine dernière, dans une réponse parue au Journal officiel à un autre sénateur, Roland Courteau, qu’Orange s’est « engagé à ce que la dépose fasse l’objet d’une information locale préalable et que les cabines relevant du service universel ne soient retirées qu’une fois confirmée la réalité de la couverture mobile dans la commune concernée ».
 
Les communes dépourvues de réseau 2G devraient donc en principe conserver leurs cabines téléphoniques fixe.