Pour la directrice de la Halle Freyssinet, « il faut aider les entreprises à considérer les femmes comme des interlocutrices »

Pour la directrice de la Halle Freyssinet, « il faut aider les entreprises à considérer les femmes comme des interlocutrices »
 
Roxanne Varza, choisie par Xavier Niel comme directrice du futur incubateur de start-ups de la Halle Freyssinet, s’est exprimée au journal Le Figaro à l’occasion de la journée de la femme afin d’expliquer quels sont les enjeux pour les femmes dans les métiers du numérique au sein de la société française :
 
« La société tout entière est en retard, et il faut aider les entreprises à considérer les femmes comme des interlocutrices : cela leur permettra de se développer. Dans le numérique, poursuit-elle, les femmes étaient présentes, mais on ne les voyait pas. Cela change. Dans un monde où, à l’inverse de la tradition française qui veut qu’on pèse et soupèse chaque point avant de se lancer, il faut se jeter à l’eau, ici, on se pose les questions après. On trouve en agissant. »
 
La co-créatrice de Girls in Tech en France (un réseau mondial consistant à mettre en valeur les femmes dans les parcours du numérique) s’est également exprimée sur le destin de la Halle Freyssinet dans le journal Les Echos en affirmant que c’était un projet auquel elle se consacrait à 100 % :
 
« J’y passe déjà beaucoup de temps chaque semaine rien que pour visiter le chantier, et si l’on veut que tout soit prêt, il faut que je m’y consacre totalement ».
 
Rappelons que l’ouverture du futur plus gros incubateur de start-ups au monde devrait avoir lieu entre "janvier et février 2017" selon Xavier Niel.