Free pourrait racheter l’opérateur britannique TALK, selon un bureau d’études

Free pourrait racheter l’opérateur britannique TALK, selon un bureau d’études

Les rumeurs et suppositions autour de Free au Royaume-Uni commencent. Nous vous en parlions hier. le groupe ILIAD étudie la possibilité de mettre un pied au Royaume-Uni. Le fondateur de Free aurait approché le régulateur des télécoms britannique (OFCOM), afin d’exprimer son intérêt « préliminaire » pour une entrée sur le marché, selon le Financial Times.

Hier Boursorama indiquait que cette entrée serait réalisable grâce à la fusion entre O2 et Three (deux opérateurs britanniques). Mais elle pourrait également se faire grâce à l’opérateur TALK selon les analystes de Haitong Research. Le bureau d’études juge en effet que Free « n’aura d’autre choix s’il veut se lancer sur un marché désormais obnubilé par les offres groupées ». 

Néanmoins plusieurs obstacles pourraient empêcher le trublion de débarquer au Royaune-Uni, comme « le coût de conservation élevé des abonnés de Talk, bien supérieur à la moyenne, l’absence d’infrastructures fixes détenues en propre et des prix moins élevées pour les offres mobiles et fixes en Royaume-Uni qu’en France ».

Talk est un fournisseur de télécommunications de premier plan au Royaume-Uni. Il offre des solutions intégrées, alliant Fixe et Mobile, en passant par les services d’hébergement dans le Cloud.

Source : CercleFinance.com

Merci à Siper