Patrick Chaize, nouveau Président de l’AVICCA : « aux quatre grands opérateurs de venir vite »

Patrick Chaize, nouveau Président de l’AVICCA : « aux quatre grands opérateurs de venir vite »

L’AVICCA (Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel) regroupe aujourd’hui 38 villes, 92 intercommunalités et syndicats de communes, 91 structures départementales et 26 régionales, représentant 64.000.000 d’habitants. Elle fédère les collectivités françaises agissant pour l’aménagement numérique des territoires.

Outre le traditionnel hommage à son prédécesseur, Yves ROME, pour l’ensemble de son action à la tête de l’association, ainsi qu’à Philippe LEROY, qui était Secrétaire général, Patrick CHAIZE a déclaré lors de son investiture à son poste de Président, que « le mouvement vers la généralisation du Très haut débit est largement engagé. Collectivités, Etat, industriels et opérateurs sont mobilisés. Les indicateurs sont au vert. Les projets déposés au FSN couvrent presque toute la France. Le rythme annuel de construction de prises FTTH est passé à 1,2 million, en route vers les 2 millions. Les opérateurs ont mis le très haut débit au cœur de leur commercialisation, et le taux de pénétration décolle. 

Les indicateurs sont « au vert » dans le THD, mais « la situation des zones non câblées, où l’ADSL n’est pas satisfaisant, est insupportable »

Lors de ce premier discours, il a cependant précisé que nous étions encore « au milieu du gué, tant sur les zones d’initiative privée que pour les réseaux d’initiative publique. – sur les zones de déploiement privé, l’écart se creuse entre ceux qui vont bénéficier de deux réseaux très haut débit, câble et FTTH, et ceux qui n’en ont aucun. La situation des zones non câblées où l’ADSL n’est pas satisfaisant est insupportable ».

« Aux quatre grands opérateurs de venir vite sur ce marché qui s’ouvre à eux »

Il a également rappelé que les collectivités ont un besoin urgent d’arbitrages positifs de la part de l’Etat pour ne pas ralentir la cadence. Il a notamment précisé qu’il restait une condition impérative, « la venue rapide de tous les opérateurs nationaux sur les réseaux d’initiative publique. Une mécanique concurrentielle vertueuse peut s’enclencher sur les RIP. Aux quatre grands opérateurs de venir vite sur ce marché qui s’ouvre à eux. Si ce n’était pas le cas, les collectivités ne resteraient pas les bras croisés, car les enjeux pour les territoires sont trop importants. Et bien entendu nos réseaux sont ouverts à tous les opérateurs. Ceux de première génération ont permis le développement de tout un secteur pour les professionnels. Ceux de deuxième génération permettent des offres innovantes ciblant aussi le grand public ».

Dans son rôle de sénateur, le nouveau président de l’AVICCA a voté pour la loi relatif au renseignement.

Toujours dans les domaines du numérique et du grand public, au Sénat, concernant la loi relatif au renseignement, adoptée par l’Assemblée nationale après engagement de la procédure accélérée, Patrick Chaize a voté Pour…