Xavier Niel : « Nos profits dans le mobile vont exploser en 2015 »

Xavier Niel : « Nos profits dans le mobile vont exploser en 2015 »


« Nos profits dans le mobile vont exploser en 2015 »
, a laché Xavier Niel, confiant, à la fin de sa conférence de présentations des résultats d’Iliad, jeudi matin.

Avec 2 millions de nouvelles recrues dans le mobile sur l’année 2014, l’opérateur détient désormais 15 % de parts de marché ; et 228 000 recrutements dans le fixe. De tels résultats règlent tranquillement la question des investissements : « le free cash flow (737 millions d’euros au 31 décembre 2014) de la seule activité fixe nous permet de tels investissements. Et en pourcentage du chiffre d’affaires, cela représente bien plus que tous nos concurrents ».

Lors de sa conférence, Xavier Niel a aussi rappelé qu’il ne croyait pas à la consolidation, mais qu’il en serait nécessairement un acteur majeur si celle-ci avait lieu : « Si nous, nous ne sommes pas moteurs là-dessus, ça ne passera pas. Ça n’existe pas ». Même lorsqu’il est questionné sur un rapprochement avec Bouygues Telecom, le fondateur de Free élude la question : « Il faut croire Martin Bouygues quand il dit qu’il n’est pas vendeur. Et plus de 90 % du mobile seraient dans les mains d’un seul acteur. Impossible. »

De toute manière, la situation est à son avantage : Free n’aurait pas besoin d’investir des masses pour recruter. En effet, de nombreuses résiliations de Bouygues Telecom et SFR-Numericable débouchent sur un nouveau contrat chez Free, indique le grand patron. Du coup, le seul ennemi réellement dangereux pour Free reste… Orange.

 

Source : L’Usine digitale