Baromètre des FAI : pour l’ARCEP, Free aurait du s’impliquer davantage dans l’élaboration des critères

Baromètre des FAI : pour l’ARCEP, Free aurait du s’impliquer davantage dans l’élaboration des critères
 
La version bêta de le nouvel Observatoire sur la Qualité des Services Fixe d’Accès à Internet, publié par l’ARCEP fin novembre, n’en finit plus de faire parler de lui. Le régulateur des télécoms avait pourtant bien précisé que les résultats étaient à prendre avec la plus grande prudence, "quant à l’interprétation des données publiées" qui classaient Bouygues 1er et Free dernier.
 
 Bouygues en avait fait un outil de communication, conduisant Free à réagir et mettre en demeure Bouygues Télécom pour qu’il cesse "dans les plus brefs délais" toute communication autour de ces résultats.
 
L’ARCEP avait également réagi en rappelant à l’ordre Bouygues Télécom l’invitant à retirer ses publicités. Pour "couper court à toutes polémiques", Bouygues Télécom a obtempéré en début de semaine.
 
Mais comme l’annoncerait fièrement un opérateur récemment racheté par Numericable, "et c’est pas fini !" L’ARCEP a également réagi au mécontentement de Free. L’autorité de régulation des télécoms estime ainsi que l’opérateur aurait du participer d’avantages aux discussions préalables au lieu de se réveiller "au dernier moment" et découvrir que certains aspects méthodologiques ne convenaient pas.
 
Le régulateur concède néanmoins que la méthodologie doit nécessairement évoluer, la version publiée n’était qu’un test. Il annonce que l’ARCEP "poursuit les travaux entamés avec l’ensemble des parties prenantes en vue d’améliorer et de compléter ce dispositif de mesure."
 
L’outil principal donnant lieu a des publications semestriels devrait également être complété par "une approche fondé de type testeur en ligne."
 
Source : Nextinpact