Très Haut Débit : le “G.Fast” commercialisé par Alcatel-Lucent au 1er trimestre 2015

L’équipementier Alcatel-Lucent annonce ce jour qu’il commercialisera au cours du 1er trimestre 2015, une nouvelle solution pour le Très Haut Débit baptisé G.Fast.
 
Il y a un peu plus d’un an, l’Union Internationale des Télécoms, validait la standardisation de cette nouvelle norme, annoncée comme la remplaçante de l’ADSL2+ et du VDSL2 . Cette nouvelle norme est conçue pour tirer profit des réseaux hybrides fibres optique/cuivre en améliorant, à l’instar du VDSL2, les performances du cuivre sur une très courte distance. Le G.Fast permettra de conserver un débit de 1,1 Gbits sur une ligne cuivre de moins de 70 m, et 800 Mbits sur une ligne de moins de 100m. En revanche, le débit tombe à 150 Mbits pour une ligne de cuivre de 250 m.
 
12 essais ont été menés avec différents opérateurs dont Bouygues Télécom et Orange.
 
Cette nouvelle norme a déjà suscité l’intérêt d’Orange qui a d’ores et déjà annoncé qu’il utiliserait le FTTdp (fibre optique jusqu’au Point de Distribution) à chaque fois que la situation s’y prêterait. Dans ce système de déploiement, l’opérateur réalisera les investissements nécessaires en fibre optique sans rentrer dans le logement de l’abonné. Les derniers mètres restant en cuivre, l’emploi de cette technologie pourrait permettre d’accélérer le déploiement du très haut débit, en réduisant les investissements nécessaires.
 
Pour Teresa Mastrangelo du cabinet d’analyse Broadbandtrends, "la technologie G.fast, avec sa capacité à fournir des débits similaires à la fibre optique sans nécessiter les délais, coûts et perturbations liés aux déploiements FTTH, va jouer un rôle clé dans les stratégies très haut débit des opérateurs."
 
Source : Boursier.com