Après le FTTH et le FTTB, Orange et Alcatel-Lucent testent le FTTD

On connaissait déjà le FTTB pour Fiber to The Building, surtout développée en France par Numericable et consistant à fibrer la ligne de l’abonné jusqu’ au pied de l’immeuble. Moins couteuse en démarches et en déploiement, elle amène le réseau Très Haut Débit jusqu’au pied de l’immeuble avant de repasser sur le bon vieux réseau cuivré.

Vous êtes également nombreux à attendre avec impatience le FTTH pour Fiber To The Home, consistant à fibrer la totalité de la ligne, du Nœud de Raccordement Optique à la prise de l’abonné. Plus coûteuse, nécessitant de multiples autorisations et plusieurs étapes de déploiement. Raccorder la rue, puis les bâtiments, monter dans les étages, avant d’intervenir auprès de chaque locataire, de nombreux obstacles qui freinent le déploiement des opérateurs.

Afin d’accélérer les déploiements, Orange et Alcatel Lucent annoncent tester une troisième formule intermédiaire, baptisée FTTD pour Fiber To The Door. Elle consiste à raccorder la fibre optique jusque chaque palier d’immeuble, avant d’installer un boitier pour raccorder la fibre aux paires de cuivre des particuliers. Ce procédé permet aux opérateurs de gagner le temps d’ interventions de techniciens, prenant minimum deux heures par domicile d’abonné à équiper, lequel devra être présent le jour de l’installation.

Sur les derniers mètres restant en réseau cuivré, c’est la technologie VDSL 2, plus puissante que l’ADSL, qui sera utilisée. Ce procédé pourrait également être utilisé évitant aux abonnés de débourser entre 99 et 149 € de frais de raccordement tout en profitant sur VDSL2 en sortie fibre optique à quelques mètres du domicile.

Mathieu Bourguignon, directeur des ventes chez Alcatel-Lucent annonce que le boitier FTTD « pourra supporter des débits jusqu’à 1Gbit/s sur la paire de cuivre.» L’équipementier et le fournisseur d’accès anticipent déjà sur le développement de la norme G-Fast qui prévu pour succéder au VDSL2.

Les deux opérateurs présenteront leur boitier prochainement avant une commercialisation prévue pour 2014.

Source : Ariase