Rachat de SFR : Patrick Drahi a lui aussi écrit à Arnaud Montebourg

Rachat de SFR : Patrick Drahi a lui aussi écrit à Arnaud Montebourg

À quelques heures de la finale, Bouygues et Numéricable jouent leurs dernières cartes. Pour obtenir SFR, tous les coups sont permis ; les deux partis ont d’ailleurs surenchéri leurs offres respectives ce jeudi. Et, nouvel élément à l’affaire, les patrons d’Altice et de Bouygues partagent la même passion pour la correspondance à ministres.

À l’instar de Martin Bouygues, Patrick Drahi président d’Altice et actionnaire de Numéricable, aurait adressé une lettre à Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin. Un courrier que s’est procuré Le Parisien, "qui sonne comme un ultime plaidoyer".

Au menu de cette lettre, quelques engagements sur les priorités fixées par le gouvernement… Et quelques piques : "Notre projet ne consiste pas en la fusion de sociétés identiques et en décroissance, avec des impacts sociaux considérables et inévitables." Écrit Patrick Drahi, indiquant que ce n’est pas son offre qui détruira des emplois, mais celle de Bouygues.

Patrick Drahi aime aussi à rappeler que "sans les investissements consentis sans relâche par Numéricable pour déployer la fibre depuis 2005, la France serait classée aujourd’hui parmi les derniers pays d’Europe". Patriote dans l’âme, le président d’Altice rappelle aussi que Numéricable est une société basée et cotée en France, qui paie ses impôts en France, et dont "les dirigeants sont tous basés en France, paient leurs impôts en France et sont diplômés des meilleures écoles de la République".