Rachat de SFR : Montebourg pose ses conditions

Rachat de SFR : Montebourg pose ses conditions
 
Alors que le rachat de SFR est sur toutes les lèvres des acteurs télécoms, Arnaud Montebourg, fidèle au poste, a dévoilé en marge de la présentation du fonds Robolution Capital, sa position sur un éventuel rachat :

"Le gouvernement va s’adresser à l’ensemble des protagonistes pour fixer le cadre, les exigences, les points de vigilance sur lesquels il souhaite que la transaction, si elle a lieu, se fasse."
 
Sans surprise, le ministre du redressement productif n’est pas fermé à tel ou tel rachat si son leitmotiv de "l’emploi et l’investissement" est préservé.
 
Bien avant ce discours, les opérateurs en balance pour le rachat de SFR se sont empressés de faire des promesses en ce sens. Numericable et Bouygues pour le moment seuls candidats officiellement positionnés ont tour à tour rencontré Fleur Pellerin et Arnaud Montebourg. Martin Bouygues s’est même payé le luxe d’un entretien avec le président pour évoquer cette situation.
 
Les acteurs qui souhaitent se positionner sur un rachat de SFR doivent, selon le minuteur imposé par Vivendi, le faire avant ce soir 20h. Le compte-à-rebours à commencé si Free veut faire l’offre de la dernière heure et l’enchère n’est pas seulement pécuniaire…
 
Source : l’Expansion