Freezone S'inscrire

Internet.org : Zuckerberg cherche à convaincre les opérateurs français

Encore plus attendu que le Galaxy S5, Mark Zuckerberg a tenu sa conférence au Mobile World Congress lundi 24 février en fin d’après-midi. Le patron de Facebook est brièvement revenu sur le récent rachat de WhatApps, précisant que "Je pense que WhatsApp tout seul vaut plus que 19 milliards [...] il y a très peu de services dans le monde qui touchent un milliard de personnes."


Crédit photo : telecomlead


Malgré sa bonne affaire, le milliardaire de 29 ans n’est pas là pour s’étaler sur WhatsApp. Sa nouvelle obsession : promouvoir Internet.org, le projet fou de connecter à internet les deux tiers de la population mondiale n’y ayant toujours pas accès. "Seules 1 personne sur 3 peut se connecter. Pourquoi n’y a-t-il pas plus de gens connectés ?" indique le site officiel.

L’objectif pour Zuckerberg étant de connecter 2 à 3 milliards d’internautes supplémentaires d’ici 2020. L’opération pourrait aussi créer 100 millions d’emplois et "réduire la pauvreté".

La raison de la présence du fondateur de Facebook à un congrès de téléphonie mobile ou jamais il n’était convié jusque-là, devient soudainement évidente. Des grands noms de la scène numérique comme Samsung, Qualcomm, Ericsson ou encore Opera, sont déjà en partenariat avec Internet.org. Le MWC semble le moment opportun pour tenter de rallier de nouveaux acteurs au projet. Le jeune patron a d’ailleurs convié à un diner plusieurs personnalités importantes de la sphère numérique, notamment Stéphane Richard, PDG d’Orange.

Malgré cette attention louable, on peut imaginer un nouveau moyen pour Zuckerberg d’augmenter le nombre d’utilisateurs de Facebook hors pays occidentaux.

Source : 01net

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (9)
Posté le 25 février 2014 à 17h28

Facebook n'est pas un réseau social offert gracieusement. Il génère du CA. Plus il y a de monde, plus il pèse etc. Donc oui ce n'est pas un Robin des bois numérique, mais donner accès gratuitement/à très bas cout va dans le bon sens pour les pays en voie de développement ou particulièrement pauvre. Ils inventent des usages que l'on a pas ici, font comme nous avec leboncoin etc. Bref cela ne peut pas faire de mal (ou trop peu comparé au bénéfice qu'en tirent les populations locales)

Posté le 25 février 2014 à 17h40

Bon même si Whatsapp est une bonne application mobile pour les  USA;  vaut-elle 19Milliards de dollars ?

il aurait été certainement plus pertinent d'investir dans le smartphone du futur type Holographique (Star wars)

dans l'énergie; dans le recyclage des plastiques qui polluent nos océans ! et dans la recherche spatial ou d'autre domaine surtout pour diversifier leur société

ou très certainement  dans un réseaux mobile 3g 4g  avec de tel ressources

je pense que c'est un achat impulsif   Google et Apple doivent bien se frotter les mains pour rester poli 


ggdu27
Envoyer message
 
1959 points
Posté le 25 février 2014 à 17h43

Malgré cette attention louable, on peut imaginer un nouveau moyen pour Zuckerberg d’augmenter le nombre d’utilisateurs de Facebook hors pays occidentaux.

Plus de monde=plus de pub=plus de fric=plus de dividendes pour les actionnaires. 

Posté le 25 février 2014 à 17h50

Le principe de donner la possibilité à des gens d'accéder à internet, c'est quand même super. je kiffe le concept.

Posté le 25 février 2014 à 19h19
ch130 a écrit
Bon même si Whatsapp est une bonne application mobile pour les  USA;  vaut-elle 19Milliards de dollars ? il aurait été certainement plus pertinent d'investir dans le smartphone du futur type Holographique (Star wars) dans l'énergie; dans le recyclage des plastiques qui polluent nos océans ! et dans la recherche spatial ou d'autre domaine surtout pour diversifier leur société ou très certainement  dans un réseaux mobile 3g 4g  avec de tel ressources je pense que c'est un achat impulsif   Google et Apple doivent bien se frotter les mains pour rester poli 

faut pas confondre les matières premières. Une information n'est pas un objet tangible, pourtant cela peut valoir de l'or. Prévoir des comportements vaut beaucoup plus que marcher sur la Lune :anticiper des résultats politiques, manipuler l'opinion de masse, créer des dynamiques d'achat. Le big data ne fait pas encore peur, mais cela va venir. 


GG
Envoyer message
 
-1596 points
Posté le 25 février 2014 à 20h48

De quoi se mêle-t-il et pour qui se prend -t-il ?

Posté le 25 février 2014 à 21h01

C'est de bonne guerre il prêche pour sa propre paroisse

Posté le 25 février 2014 à 21h22

Mark Zuckerberg ne s’intéresse qu'à obtenir le monde entier dans ses bases de données.
WhatsApp n'a de valeur que pour ça.


Tout ces pays ne sont pas de la grande société de consommation et ne sont pas une grande cible marketing.
Ce n'est pas une question humanitaire ou de recette publicitaire mais de fichage du monde entier.

Facebook veux avaler le monde entier.

Posté le 25 février 2014 à 22h20

Facebook ne rend pas les gens plus cons.

Mais  comme les gens osent y mettre tout  ... c'est bien plus facile de les reconnaitre. Rigolant

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Qu'attendez-vous de la nouvelle "révolution" à venir chez Free Mobile ?