Orange condamné pour avoir attribué « salearabe » comme mot de passe

L’affaire remonte à décembre 2007. Après avoir eu des problèmes de connexion, Mohamed Zaïd, un abonné Orange, contacte la hotline de son FAI et se voit attribuer un mot de passe par email. L’homme a été choqué quand il a constaté que ce mot de passe était « salearabe » et a immédiatement porté plainte.
"Cela a été un énorme choc. J’ai appelé la hotline quand j’ai eu des problèmes de connexion, mais je ne me suis jamais énervé. C’est plutôt choquant de la part d’une entreprise comme celle-ci", avait-il alors indiqué.

Le tribunal de police de Bordeaux a donc condamné ce jeudi Orange, ainsi que son directeur clientèle, à 500€ d’amende et 8000 euros de dommages et intérêts, selon l’avocat du plaignant qui a joint l’AFP.
Lors de l’audience, le représentant du ministère public, Jean-Louis Rey, a qualifié ce mot de passe de "blessant, insultant et même diffamatoire" précise l’AFP