3G: L’ARCEP souhaite que les opérateurs partagent leurs équipements

3G: L’ARCEP souhaite que les opérateurs partagent leurs équipements

L’ARCEP souhaite que les réseaux 3G s’étendent rapidement sur le territoire Français. A cet effet, il a publié hier ses recommandations en vue de favoriser cet extension. Il propose ainsi aux opérateurs plusieurs solutions de mutualisation : le partage d’installations passives (partage des sites, bâtiments, pylônes/mats…) et le partage d’installations actives (partage des équipements électroniques).
Les opérateurs sont invités à se mettre d’accord avant la fin de l’année, sans quoi l’ARCEP « arrêtera la mesure et les modalités détaillées de partage d’installations de réseau mobile qui s’imposeront aux opérateurs, comme la loi l’y autorise ».
Free va lui plus loin en demandant un partage de tous les points hauts, et pas seulement les installations 2G utilisées pour la 3G.

L’ARCEP évalue à environ 97% la population aujourd’hui couverte par tous les opérateurs mobiles en 2G. Ces infrastructures déployées pour la 2G sont susceptibles d’être réutilisées pour déployer la 3G, ce qui devrait contribuer à atteindre en 3G une couverture similaire à la 2G.

Lire la décision de l’ARCEP