Vente forcée : UFC-Que Choisir lance une action de groupe pour pousser Canal+ à rembourser les abonnés lesés

Vente forcée : UFC-Que Choisir lance une action de groupe pour pousser Canal+ à rembourser les abonnés lesés

Après la condamnation, l’heure du passage à la caisse. L’association UFC-Que Choisir invite les abonnés Canal+ lésés à se manifester pour se faire rembourser.

Les faits remontent à fin 2017. 430 000 abonnés Canal+ voyaient le prix de leur abonnement mensuel augmenter de 2 à 5 euros en contrepartie d’une nouvelle formule incluant de nouvelles chaines. Informés par le biais d’un courrier, ils devaient se rendre dans l’espace client pour refuser la nouvelle offre. À la suite d’une enquête pénale, le tribunal judiciaire de Nanterre a reconnu, en 2020, la filiale de Vivendi coupable de “ventes sans commande préalable”.

Passage à l’étape suivante

UFC-Que Choisir annonce le lancement d’une action de groupe avec pour objectif de dédommager les abonnés Canal+ concernés. L’association de consommateurs les invite à rassembler échanges avec Canal+ et relevés bancaires, mais aussi à se manifester via un formulaire en ligne pour être tenu informé de la suite du dossier.

Celle-ci souligne que tous les abonnés “n’ont jamais eu conscience de ce passage en force de la chaine”, “ne savaient pas que cette pratique est illégale ni qu’ils disposaient d’un droit d’être remboursés à tout moment”

Pas le choix

Mais UFC-Que Choisir explique surtout sa démarche par le fait que “la chaine a refusé de prendre l’initiative de rembourser l’ensemble de ses abonnés”. L’association estime ainsi ne pas avoir d’autre solution que de saisir la justice.

“Les pratiques consistant à imposer aux consommateurs des services ou produits contre leur gré, qui deviennent courantes, doivent être stoppées et les victimes systématiquement remboursées”, estime-t-elle. Il s’agit aujourd’hui de “permettre à tous les clients victimes des pratiques de vente forcée de la chaine, d’obtenir le remboursement de cette hausse de tarif non valablement consentie”.

Source : UFC-Que Choisir