Le point sur le déploiement de la fibre en France : les disparités persistent

Le point sur le déploiement de la fibre en France : les disparités persistent

Le cercle de réflexion Terra Nova s’est penché sur la couverture en fibre optique en France. Malgré l’amélioration générale, les disparités ont la vie dure.

Le portrait de la fibre optique en France, dressé par le “think tank” Terra Nova. Dans l’optique de passer au crible les vingt-cinq politiques publiques estampillées “priorités gouvernementales”, le cercle de réflexion a mené une étude sur le déploiement de la fibre optique sur l’ensemble du territoire Français. 

Des disparités encore très forte, malgré un déploiement à grande vitesse

Fin 2020, l’Arcep annonçait 24.2 millions de foyers ou de bâtiments professionnels éligibles à la fibre optique, sur 40.6 millions, soit 60% des locaux. Un bond impressionnant comparé à 2017, où ce pourcentage atteignait 22%, ce rythme place d’ailleurs l’Hexagone en tête des pays de l’UE en terme de locaux raccordés. Mais le déploiement reste inégal.

Dans les zones très denses (ZTD), représentant 11 millions d’habitants répartis dans 106 communes (soit 17% de la population), le taux de couverture atteint 85% (6.3 millions de locaux) et même au sein de cette faible portion du territoire, des disparités persistent. A noter par ailleurs que le déploiement au sein de ces communes ralentit. D’après l’Arcep, la disponibilité de la fibre optique dans l’ensemble des zones très denses mettra encore près de 3 ans à être atteinte, et aucune garantie ne peut être appliquée à ce délai puisque les opérateurs n’ont aucune obligation de complétude dans les zones très denses.

Du côté des zones AMII, représentant 3600 communes et 38% de la population, le déploiement s’est drastiquement accéléré depuis 2017, pour se rapprocher de celui en ZTD et atteindre les 77%, pour 12.6 millions de locaux couverts.

Enfin, dans les RIP, la fracture numérique a la vie dure. Sur les 30 millions d’habitants concernés, le taux de connexion est à peine de 32%. Si le rythme de déploiement s’accélère depuis 2019, les campagnes restent encore les grandes délaissées en terme de très haut débit fixe, avec 5.4 millions de locaux couverts en FttH.

Des régions en retard, notamment en Outre-Mer

Les disparités sont également présentes à l’échelle régionale. A titre d’exemple, si le taux de couverture global est de 60%, l’Île-de-France atteint les 88% de locaux raccordés, contre 39% pour la Bourgogne-Franche-Comté. Si les Hauts-de-France et la Provence-Alpes-Côte d’Azur sont également au dessus de la moyenne nationale, le reste des régions françaises sont toujours en dessous. En dehors de la métropole, le retard est encore plus accablant.

Exception faite de la Réunion, qui atteint un taux de couverture de 83%, mais le déploiement traîne dans l’Outre-Mer. La Guyane atteint les 26%, la Guadeloupe 22% et la Martinique 21%. La fibre optique n’a toujours pas été apportée à Mayotte.

Source : Via Le Monde