Couverture ciblée : Orange, Free, Bouygues et SFR accélèrent le déploiement de leurs réseaux malgré la crise sanitaire

Couverture ciblée : Orange, Free, Bouygues et SFR accélèrent le déploiement de leurs réseaux malgré la crise sanitaire

Malgré le contexte de crise sanitaire et autres complications qu’ils peuvent rencontrer sur le terrain, Orange, Free, Bouygues et SFR continuent de cravacher pour le déploiement de leurs réseaux mobiles dans les zones non ou mal couvertes.

Ils y étaient presque, à quelques dizaines près. Dans le cadre du dispositif de couverture ciblée pour réduire les zones blanches de la téléphonie mobile en France, les opérateurs télécoms avaient en effet activé 579 nouveaux pylônes sur les 600 qu’ils auraient dû avoir allumés à fin 2020. Les décalages et les retards sont “très souvent dus à la difficulté de raccordement électrique”, a expliqué dernièrement la nouvelle présidente de l’Arcep. Sans oublier les blocages au niveau de certaines communes concernant le lieu d’implantation, dont nous nous faisons régulièrement écho..

183 nouveaux sites en un trimestre

Les telcos ont ainsi cravaché pour rattraper leur retard et ne pas manquer la prochaine échéance, à savoir 171 mises en service en l’espace de 6 mois. “Les opérateurs sont pleinement impliqués dans cet ambitieux programme de construction de nouveaux pylônes mutualisés au travers du dispositif de couverture ciblée qui permet aux élus locaux d’identifier les zones prioritaires à couvrir”, rappelle en effet la Fédération Française des Télécoms dans un communiqué. Au 31 mars 2021, ce sont 762 nouveaux pylônes qui ont été construits et mis en service par les opérateurs. Soit 183 en l’espace de 3 mois. Objectif atteint, donc, et même en avance.

339 nouvelles zones à couvrir pour les opérateurs

Dans le cadre du dispositif de couverture ciblée visant à améliorer la couverture mobile dans les zones rurales ou mal couvertes, de nouveaux sites sont identifiés chaque année par les collectivités territoriales et viennent ainsi compléter la liste des zones où les opérateurs doivent déployer leur réseau. Le gouvernement vient de publier un arrêté listant 339 nouvelles zones non ou mal couvertes qui bénéficieront d’une amélioration de la couverture mobile. Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free sont concernés en totalité ou en partie par la couverture de ces zones. Les opérateurs concernés ont jusqu’à 2 ans pour y améliorer la couverture. “Nous arrivons maintenant à près de 3000 pylônes désignés par arrêté, donc nous sommes en train de faire un pas considérable”, indiquait récemment Cédric O, ministre du Numérique.