Free précise les trois grandes missions de ses Free Centers et lance une nouvelle énigme autour d’une prochaine ouverture

Free précise les trois grandes missions de ses Free Centers et lance une nouvelle énigme autour d’une prochaine ouverture

Selon Free, ses boutiques répondent à trois missions principales : la conquête d’abonnés, le SAV et la mise en avant de la marque.

Un Free Center ça sert à quoi ? Beaucoup de Freenautes non desservis par le réseau de boutiques de l’opérateur se posent la question. A cette interrogation, l’opérateur répond que cet espace de découverte et de ventes permet de découvrir et de souscrire aux offres Freebox dont la nouvelle Freebox Pop, mais aussi d’essayer de nouveaux smartphones et surtout de recevoir l’assistance des Free Helpers.

Du point de vue de l’opérateur, les Free Centers assurent 3 missions convergentes, a-t-il fait savoir hier lors de la présentation de ses résultats annuels : la première est “d’élargir la base d’abonnés via le recrutement de nouveaux clients ou la conversion d’abonnés fixes existants vers le mobile et réciproquement”. Le seconde coule de source, à savoir “assurer une mission de Service Après-Vente auprès des abonnés existants et rassurer par la présence physique”. Et enfin de communiquer sur la marque Free en matérialisant sa présence à proximité des abonnés tout en promouvant l’intérêt de son offre.

Actuellement, l’opérateur dispose de 111 Free Centers aux quatre coins de la France en suivant une stratégie de quadrillage du territoire. Son réseau comprend notamment une boutique principale de plus de 600 m2 située à Paris dans le 8ème arrondissement.

Cap sur les 120 boutiques

Après avoir ouvert le 5 février un Free Center à Montluçon dans l’Allier en Auvergne-Rhônes-Alpes, l’opérateur compte rapidement franchir le seuil des 120 boutiques avec des inaugurations prévues prochainement à Châlons-en-Champagne, Menton, Flins-sur-Seine, Saint-Priest près de Lyon, Pau, Chennevières-sur-Marne dans le Val-de-Marne mais aussi à Toulouse où il prévoit d’ouvrir une troisième boutique, ou encore aux Sables d’Olonne en Vendée, à Marseille et à Saint-Omer dans le Pas-de-Calais ou encore à Roanne dans la Loire. Et ce n’est pas tout puisque l’opérateur a lancé ce matin une nouvelle énigme autour d’une prochaine implantation.

Pour rappel, Free dispose aussi d’une présence physique complète grâce à son réseau de bornes de souscription d’abonnements mobiles et de distribution automatique de cartes SIM. Pour cela, l’opérateur s’appuie sur un partenariat avec le réseau de magasins « Maison de la Presse » et « Mag Presse ». A fin décembre 2020, Free comptait environ 1 500 bornes sur l’ensemble du territoire.